nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto
nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto

Je pense donc je suis. [100% ]
Jeu 13 Oct - 12:17
Near Androg Black

image de ton personnage 132*177 / Redimensionnement automatique
Sexe:
Âge: 21 ans
Race: Vampire
Étiquette: La justice, l’Hermite, le pendu.
Rang: 3ieme années, classe A
Orientation sexuelle: Hétéro.
Langue(s): Anglais/français.
Nationalité: Anglaise


Physique & MentalNear est un jeune homme au caractère compliqué. Assez avenant, mais a un côté sarcastique et manipulateur non-apparent. Ce n’est toutefois qu’une façade crée pour se protéger. Il aime faire plaisir aux gens une fois qu’il les connait, grâce à ses tours notamment. À la fois mature et puéril, cela dépend surtout des situations. Il a un sens de la justice assez aléatoire, et n’hésite pas à se défendre si quelqu’un lui cherche des ennuis, en élaborant des plans tous plus tordus les uns que les autres. Il adore manger, écrire et lire toutes sortes de livres et découvrir toutes sortes de choses. Le comportement du garçon peut changer selon les situations. Ce qui lui fait le plus défaut est son côté perfectionniste.
Physique
Si l'on voulait détailler un peu plus dans les normes, on peut remarquer en primo, sa merveilleuse chevelure en bataille, et le restant même quand il se peigne ! En faites, c'est son oreiller qui fait sa coupe, c'est drôle hein ? Mis à part ça, ces derniers sont Argentés, couleur claire de cette même soustraction colorimétrique. Ces yeux sont tout le contraire de sa tignasse, puisqu'ils sont d'une couleur bleu turquoise,  un bleu très clair ! Étrangement ça passe parfaitement avec la couleur de cheveux... Bref. Parlons-en de son style vestimentaire ! Il n’est pas du genre à s’habiller à la Armand Thierry, mais en revanche, il aime quand même donner une bonne image de lui ! Il troque par contre volontiers une chemise contre un bon t-shirt ou un bon sweat, ce n'est pas son genre les chemises ! Par dessus, il porte toujours un pull gris avec de la fourrure sur le bord de la capuche. Bien évidement il porte aussi des vêtements à l’intérieure, un t-shirt à manche long qu’on peut apercevoir en dessous de son Pull. Sur le vêtement il est dessiné un petit œil « Illuminati ! » Pour les couleurs il est vert très claire au milieu  et noir au niveau des manches. Un aspect qui le fait distinguer des autres, c'est qu'il porte tout l’temps un casque  phosphorescente  de la même couleur que son t-shirt sur les oreilles ou poser autour de sa nuque. Il aime bien écouter de la musique pour passer le temps, et il trouve que ça ajoute un peu d'originalité et d'appartenance… Enfin, C’est ce qu’il croit lui… Pour le bas il a tendance à porter des jeans noir ou gris, un truc qui passe avec le reste de sa tenue.  À ses pieds il porte des simples chaussures montantes noir et blanc.
Pouvoir Compréhension intuitive : Near à le pouvoir d'analyser des systèmes complexes et de comprendre intuitivement leur mode de fonctionnement sans éducation ni entraînement spécial. Il lui suffit de voir la chose une fois en pratique pour comprendre comment la faire fonctionner. Une fois qu’il a découvert son mode de fonctionnement il peut rapidement trouver tout les petits détails qui lui font défaut. Ça fonctionne aussi avec des êtres vivant, il suffit qu’il analyse  chaque mouvement  de la personne ou la chose pour qu’il trouve automatiquement le ou les points faibles.

En le voyant en action on pourrait croire que son pouvoir c’est de la clairvoyance, mais pas du tout, la clairvoyance est fiable à 100% alors que la compréhension intuitive,  elle, ne se base que sur de faible probabilités. Ce n’est pas parce Near sait comment faire démarrer un hélicoptère qu’il aura le courage de le faire décoller. Ce n’est pas parce qu’il sait ce qu’une personne est  sur le point de faire qu’il sera en mesure de contre-attaquer. Pour lui ce ne sont juste que des chiffres.  C’est à lui de gérer ou non ce qu’il est capable de faire, suffit qu’il évalue mal une situation pour voir sa vie en danger. Ce qui arrive 2 fois sur 5 dans une journée.


Histoire Une femme hurle. Elle hurle de douleur. Elle crie un nom. Cette femme est à présent mère. Elle vient d’accoucher d’un magnifique petit garçon. Elle le prend dans ses bras et lui sourit. Elle lui caresse le visage. Une simple caresse avant de s’évanouir. Near est né à  mi-décembre, dans un tout petit village en Angleterre. Ce village  assez isolé, ne comptait pas plus de 1 000 âmes, et les mêmes familles s'y succédaient depuis des générations et des générations la particularité de ce village c’est qu’ils étaient tous sans exception des vampires. Lui est né dans une des familles riches de son village. Ses parents étaient en quelque sort les « Représentant ». Son père, Homme influent, il avait su faire respecter le nom de sa famille par son travail, et tout le monde avait une profonde estime pour lui. Cependant, il lui manquait quelque chose. En effet, après plusieurs années, toutes les tentatives de sa femme et lui pour avoir un enfant échouaient les unes après les autres.

S’inquiétant fortement pour son avenir, et notamment sa succession, il vit finalement son souhait lui être accordé par la naissance de leur premier enfant, un garçon. Décidé à en faire un enfant modèle, l'homme lui accorda toute son attention, écartant de lui tous ceux qui à ses yeux étaient gêneurs, allant même jusqu'à critiquer sa femme pour la soi-disant mauvaise influence qu'elle avait sur l'enfant. Son père était sévère et rigoureux. Il éleva Near dans une discipline de fer. Mais lui accordait tout ce qu'il voulait, tant que cela entrait dans les principes de son éducation, faisant de lui un des enfants les plus gâtés de son village. Il lui interdisait en revanche tout contacts avec les autres, et ne lui autorisait pas beaucoup de loisirs. Les jeux étaient balayés au profit de l'apprentissage, les jouets étaient remplacés par des livres. Lorsqu'il entra pour la première fois à l'école, Il possédait un niveau nettement supérieur à celui des autres enfants de son âge.

C’est dans cette école qui rencontra Robin, cette fille était si  difficile à cerner. Mais, une fois que c'est fait, on la comprend. Et puis, apparemment, le jeune homme réussi à obtenir sa confiance, parce qu'elle a l'air d'aimer discuter de tout et de rien avec lui. Near ne savais pas trop quoi penser d'elle au départ, de sa manière de s’habiller  ou sa façon de parler. Mais, finalement, il n’a pu faire autrement que de la trouver folle, amusante et mignonne. Des filles comme ça, ça ne court pas les rues. Parfois il aidait robin à faire ses devoirs,  elle apprenait très vite malgré la complexité du travaille. Le jeune homme la voyait comme une personne forte et courageuse qui n’avait peur de rien. Quelque chose que lui ne sera jamais. Dans un certain sens il était un peu jaloux d’elle. Un jour pendant que les deux amis s’amusaient dans leurs coins, deux garçons sont venus  vers eux pour ce moqué avec tout un tas de conneries de gamin pas possible.  Sous les yeux de tous les élèves présents dans la cours, Le premier garçon s’approcha de Near puis l’attrapa par le col avant de le soulever.

« Alors les deux amoureux, on s’amuse ? On peut se joindre à vous ? » Dit-il en le regardant dans les yeux.

Sur le coup ne savant pas quoi faire, Near ne riposta pas, il garda un air neutre sur le visage comme s’il avait déjà l’habitude de ça. Il en avait rien à faire de se faire frappé, s’ils voulaient le faire  qu’il le fasse au plus vite pour qu’ils s’en aillent. Du moins c’est ce qu’il pensait jusqu'à ce que l’autre garçon fasse la même chose avec robin. Là un petit dé-clique venait lui remettre les idées en place, comme quelque chose qui venait de s’activer en lui. Il avait déjà ressentie ça auparavant, des tas de chiffres qui se calculaient  dans sa tête. Un plan de défense venait se construire petit à petit  dans sa tête pour lui montrait exactement ce qu’il devait faire pour se sortir de cette embrouille. Il n’avait plus qu’à suivre les instructions données.  Le jeune homme donna alors un coup de tête bien placé dans le nez du jeune garçon en face de lui. Sous le coup de la douleur il lâcha prise pour se tenir le nez. Pour la première fois de sa vie Near avait réussi à tenir tête à quelqu’un qui essayer de lui faire du mal. Il venait de passer une étape de sa vie.

Mais ce n’était pas fini pour autant… Le jeune garçon se redressa violement, le nez en sang. Il s’approche de lui en essayant de le frapper  avec  un coup de poing direct sur le visage.  Near  bloqua  l'attaque de son adversaire, puis pivota  en descendant sous le centre de gravité du garçon  afin de profiter pleinement de l'élan produit par son attaque pour contre-attaquer, le projetant  ensuite par dessus son épaule et son dos… Le voilà maintenant par terre se tenant l’épaule en souffrant de douleur. Near venait de réussir une technique de judo qu’il n’avait jamais apprise. Il avait vus l’action se dérouler une seule fois à la télé mais était déjà capable de la reproduire, pas à la perfection, non. A quelques détails,  c’est sur qu’un professionnel aurait sans doute fait mieux. Mais, Pour le moment ce qui comptait c’était le résulta final.  Il se retourna ensuite vers robin. A sa grande surprise elle aussi avait réussi à venir  à bout de l’autre garçon. Décidément, cette file est pleine de surprise. Bien sûr à la fin ça c’était mal fini pour les quartes enfants...

« Ecoute moi bien garçon, si je t’ai envoyé à l’école pour travaille et rien d’autre, pas pour te faire des amis, pas pour aller te battre. Je n’aurais pas du finalement. »  

Quelques jours plus tard Robin fut transférée dans un autre établissement, Near se retrouva seul encore une fois. Néanmoins, son parcours scolaire se passa sans encombre. De très bonnes notes et appréciations, avec seulement quelques remarques qui le désignaient comme un enfant rêveur et parfois absent. Il s'ennuyait un peu à l'école, et restait souvent seul dans son coin. Lorsqu'il eut 12 ans, il fut retiré de cette école et commença à suivre des cours par correspondance chez lui, toujours sous l'étroite surveillance de son père.

On ne pouvait pas vraiment le désigner comme un adolescent turbulent, étant donné son caractère calme et légèrement solitaire. C’est aussi à cet âge que tout bascula. Le deuxième enfant de la famille Black venait d'arriver au monde, elle aussi après une longue période d'essais infructueux. Ce fut une petite fille, baptisée Alice. Le garçon, extrêmement jaloux de cette arrivante qui prenait toute l'attention de ses parents, se renferma brusquement sur lui-même. Il ne parlait plus à personne et entrait en conflit avec tous ceux qui essayaient de lui parler. Il ne cherchait plus qu'à se faire bien voir aux yeux de ses parents, multipliant les efforts, mais cherchait également à attirer leur attention par tous les moyens possibles, sans succès.

6 ans ont passé,  La situation entre le garçon et sa petite sœur ne s’était pas arranger, et ceci malgré plusieurs tentatives de la petite Alice pour sympathiser avec son grand frère. La petite fille avait bien compris que son frère ne l’appréciait pas vraiment… Mais elle était prête à tout pour que ça change. Elle allait lui cueillir des fleures, lui ramener des pommes, lui donnait plusieurs chose qui n’avait pas d’importance pour le garçon mais pour la fille représentait beaucoup à ses yeux. Le jour de l’anniversaire de sa petite sœur Near était dans sa chambre. La jeune fille entra dans sa chambre sans se faire entendre. Elle s’approcha du jeune homme puis lui adressa  un petit sourire un peu gêné avant de lui posait des questions.

« Dis grand-frère, pourquoi est-ce que tu…Tu me déteste… ? J’ai fais quelque chose de mal ? Si c’est le cas pardonne moi... Je ne voulais pas… »

Les paroles de la jeune fille le laissèrent sans voix. Que dire après avoir entendu ça ? Il ne s’attendait pas du tout à ce genre de question. Il tourna son regard vers la jeune fille qui avait toujours son sourire sur le visage. Ne sachant pas trop quoi répondre le jeune homme restait silencieux aux questions d’Alice.  Une boule au ventre pour être honnête, s’il  n’étais pas en train de faire tous les efforts du monde pour ne pas bouger et ne rien laisser paraître de son trouble, il se serais mit à hurler comme un fou et à tout lui balancer, ce qui n’aurait pas manqué d’améliorer la situation, certainement. Après quelques minutes la pauvre fille sortie de la chambre lui laissant une petite boite sur la table de son bureau.

« D-désolé de t’avoir déranger encore une fois… » Dit-elle en soupirant.

Les jours passèrent et la sœur de Near ne donner plus signe de vie. Le jeune homme croyait qu’elle avait enfin compris qu’il ne voulait plus entendre parler d’elle. Pendant la journée, le village fut en effervescence pour retrouver la petite fille, agitation à laquelle il ne participa pas. Même s’il s'inquiétait horriblement pour sa sœur, Il sentait au fond de lui un petit pincement au cœur, un petit pincement d'espérance. Peut-être que si Alice n'était plus, il aurait de nouveau l'amour de ses parents. Il n'avoua jamais à personne que cette pensée l'avait traversé ce jour-là. Jamais Alice ne fut retrouvée.  Ce fut un déchirement pour les parents. La mère entra dans une grande dépression, et repoussait tout le monde.

Elle interdit elle-même à son fils de venir la voir. A partir de ce jour, Il vécut avec l'impression que sa mère lui en voulait d’être encore, et pas Alice. La pauvre femme finit par tomber gravement malade. Malgré les soins de la clinique du village, elle ne s'en remit pas, et finit par succomber quelques jours après le 19ème anniversaire  de  Near.  C'en fut trop pour le père. Il ne pouvait plus voir ce village, où il avait l'impression de voir partout courir sa fille perdue et d'entendre constamment le rire joyeux de sa femme décédée. Il voulut changer de vie, partir à l’autre bout du monde.

Dans tous les cas, la vie du jeune garçon bascula complètement à partir de cet instant. Ils durent déménager car les revenus de son père ne leur permettaient plus de vivre confortablement. Un appartement miteux, trois pièces où ils entendaient tout à travers les cloisons des murs. Son père faisait de son mieux, et il comprenait malgré tout  qu’il devait parfois manger la même chose pendant plusieurs jours de suite. Il ne se plaignait pas, même s’il restait le même. Ne pouvant plus éduquer son fils correctement le père de Near décida de le faire intégrés un lycée près de chez eux.

Depuis plusieurs mois, il partageait la même classe avec deux amis qui l’appréciait, c'est leur dernière année et ils doivent tous décider de ce qu'ils veulent faire...C'est vrai...que pouvait-il se permettre de faire ? Il avait déjà son destin tout tracé, il le savait...Il choisit donc le même lycée qu'eux, puisqu'il n'en avait que faire de s'orienter vers un métier en particulier. C'est là...qu'il fit la rencontre la plus importante de son existence.

« Hey Near, tu viens manger avec nous ? »

Une fille était à leur table, une jolie blondinette, elle avait l'air douce, gentille, de ce qu'entendait Near, et il ne s'imaginait pas que cette petite jeune fille, allait bouleverser son existence toute entière...Avec le temps, ils ne furent plus un trio mais un quatuor, la demoiselle répondait au nom de Emy, elle était si épanouie, elle semblait si heureuse...Si seulement lui aussi pouvait être comme elle !

« Alors Near, tu as mis quoi au devoir de maths ? »

Il sortit de sa pensée et tourna son regard peiné vers elle. Il fut d'ailleurs étonné qu'elle s'approcha de lui pour lui demander ce qui n'allait pas, il rougit, elle était beaucoup trop près, et en plus de ça, elle le perturbait... Son cœur  s'accélérait dangereusement, Il ne savait pas pourquoi.

« Emy ? Bah... Elle a un copain, Laisse tomber mec ! »

Désillusion totale, incompréhension, précipice dans le vide et dans le néant...Une brûlure intense se déclencha à l'intérieur de lui et ça faisait mal. Emy était avec quelqu'un, cela faisait d'après lui 2 mois qu'ils étaient ensemble. Near ne pouvait espérer que son bonheur maintenant… Un soir, des semaines après avoir découvert que la fille qui le hantait appartenait à un autre, il avait comme d'habitude, la charge de nettoyer la salle du club, auquel il s'était inscrit. C'était dans le but, de ne plus rentrer le soir avec elle.  En faites, il était même carrément lâche parce qu'il ne cessait de l'éviter, ne mangeait plus avec eux, cela faisait trois semaines qu'il ne l'avait pas vu, alors pourquoi est-ce qu'il ne voyait qu'elle ?

Pourquoi est-ce qu'elle continuait de le torturer de la sorte ? Il termina de ranger, puis nettoyer, avant d'entendre un air de piano....Tiens c'est étrange, habituellement, le club de musique est fermé à cette heure ci...Quelle ne fut pas sa surprise d'y voir  Emy, en pleurs cela va de soit...Hein ? Pourquoi est-ce qu'elle était en larmes ? Elle tourna sa tête vers lui, et susurra son prénom avec des sanglots avant de se lever et de se jeter à son cou Hmu....Il devait faire quoi là ?

« Il m'a trompé...je l'ai surprise avec une autre dans la salle de club de littérature cet après midi...je...je ne sais plus quoi faire ! »

Son cerveau avait du mal à enregistrer cette information… Il avait osé la tromper ? Lui faire du mal ? Si seulement, il pouvait aller lui démolir sa face à ce petit c*n, pour la première fois il ressentait de la haine envers  quelqu’un.  Elle lui demanda de rester près d'elle. Il était un peu gêné, son amour pour cette fleur si frêle, et si fragile était en train de le submerger, mais profiter qu'elle soit si faible...Il se sentait monstre...Tant pis, c'était le seule moment où il pourrait lui exprimer ce qu'il ressent. Il la plaqua contre un mur avec délicatesse et l'embrassa avec fougue. Elle aurait du le repousser...elle aurait du, mais elle ne le fit pas...alors il entreprit de succomber à la tentation et au désir qu'elle devienne sienne. Cette fin d'après midi, ils avaient tous les deux perdus quelque chose et venait de rentrer dans le monde de l'âge adulte !

Cette fois, c'était à son tour d'être épanoui, il sortait avec la fille de ses rêves, il se sentait de plus en plus amoureux d'elle.  Et si un jour elle découvrait qui il était ? Il lui envoya un message pour lui dire qu'il avait besoin de lui parler....Il redoutait qu'elle ait peur de lui...il ne pourrait jamais s'en remettre... Il avait déjà réfléchit plusieurs  heures. Il n’y avait pas d’autre solution que celle-là.  Elle le rejoint rapidement et semblait inquiète de ce qu'il s'apprêtait à lui confier, et il lui avoua tout, il lui parlait de son pouvoir et comment il avait découvert, et de ce qu’il était capable de faire. Il baissa la tête, c'était la fin...c'était obligé.

« Tu aurais du me le dire plus tôt, Mais tu sais...Ça ne fait rien, car je t'aime comme tu es. Oh et tien, j’ai acheté ce casque  pour toi ! Vu que tu aimes beaucoup la musique... ! »

Elle l'acceptait comme il était, peut importe qu'il soit dangereux ou pas. Elle ne pouvait pas lui offrir plus beaux cadeaux que ceux ci! Il la serra dans ses bras, les larmes aux yeux...Ce n'était pas facile, il s'attendait à ce qu'elle le traite de monstre et elle avait été clémente, douce...elle ne l'avait pas repoussé...Cette fille était unique...Il en était sûr...elle est la femme de sa vie ! Il voulait se marier, avoir des enfants avec elle plus tard ! Il était heureux ! Oui heureux ! Et comme tout bonheur, les meilleures choses ont une fin.


Ce soir là, Il se mit en route vers la maison d’Emy, ça faisait maintenant 1 ans  qu’ils étaient ensemble il voulait aller lui donner un cadeau. Après en  avoir choisit un toute la journée. Ce n’était rien de spéciale mais il espérait que ça lui ferait quand-même plaisir. En passant dans la ruelle où il avait l’habitude de passer, Un cri le sortit de sa torpeur nocturne qu’est-ce que… ?  Il se dirigea rapidement vers sa provenance...Il l'aurait parié, il reconnaitrait ce son entre milles ! Near lança une pierre avant qu'il ne la touche ! Qu'est-ce qu'elle faisait là ?

L’inconnu semblait  très peu apprécier ce coup par derrière, et s'attaqua alors au jeune homme en poussant un grognement horrible, Near attendait qu’il soit assez proche de lui pour pouvoir  glisser entre ses jambes et passer de l’autre côté pour rejoindre sa copine. D’ailleurs il n’avait pas de jambes il flottait carrément au dessus du sol cette chose n’était pas humaine… Il ne savait pas vraiment comment réagir à ce moment, il ne pouvait se concentrait dans une tel situation, pour la première fois de sa vie il allait se battre contre une chose qui n’était pas humaine… Il  scruter  autour de lui à la recherche d’objet de défense mais en vains.  C’était peine perdu il n’y avait rien dans cette ruelle qui puisse l’aider, même s’il trouvait quelque chose lui serait t-il vraiment utile ?

Le montra passa  de nouveau à l’attaque, Near poussa violemment Emy sur la côté puis essaya de  bloquer tout autre tentative d’assaut. Il ne savait pas combien de temps il réussirait à tenir le coup... Il n’avait jamais apprit de techniques de défense contre ce genre de créature, que faire ? Fuir était la meilleure des solutions. Near se retourna puis attrapa la mains de sa bien aimé avant de s’enfuir…  C’est à ce moment qu’une explosion se produisit près de Near et Emy,  assez puissant pour les envoyer  voler quelque mètre plus loin. Cette explosion l’avait totalement sonné, il n’entendait qu’un sifflement dans ses oreilles, il allait perdre connaissance, c’est sûr, c’était la fin, pour lui, Et pour elle... ? N’y avait-il personne qui puisse lui venir en aide ? N’importe qui…?

Le lendemain, il se réveilla dans un lit en sursaut, il avait cauchemardé. Son père était à son chevet. Pourquoi est-ce qu’il était chez lui ? Est-ce que c’est vraiment arriver ? Ou était-ce juste un rêve. Son corps était recouvert de bandage, ce qui voulait dire que ça ne pouvait être un rêve…

« Near, Faut que tu m’écoutes… »
« Ce n’était pas un rêve c’est ça… ? Et Emy ? »
« Emy ? La fille qui était avec toi ? Surement à l’hôpital en ce moment même. »
« Et cette chose… ? »
« Cette chose comme tu le dis était un veilleur, par chance je suis arrivé à temps pour le faire fuir. Ne te voyant pas arriver à la maison, je me suis inquiétait et suis parti à ta recherche… »

• • •

« Emy Clark ? Chambre 202...mais je tiens à vous prévenir...c'est très délicat...elle a perdu la vue...on ne sait pas vraiment comment, mais elle n'est plus capable de voir...» il s'imaginait le pire...mais il ne s'attendait pas du tout à entendre ça...


Apocalypse dans la tête et le cœur de Near ! Elle...était aveugle ? Il se hâta rapidement dans la chambre, elle portait des bandages sur ses yeux...Même dans cet état, dans sa chemise d’hôpital, il ne pouvait s'empêcher de la trouver si belle, si merveilleuse...Son cœur se serra, et les remords commencèrent à le prendre...Il savait pourquoi il était venu...les paroles de son père, la veille résonnaient encore dans son esprit torturé...

« Near, quoi que tu fasses....tu ne peux te permettre que ce genre d'accident arrive à nouveau...je sais que c'est dur mais...tu dois sacrifier tout ce qui est attaché à toi et partir d’ici… SI tu veux vraiment qu’elle vive, part, loin. Et je sais exactement ta prochaine destination. »  Sacrifier tout ? Lui dire adieu... Avoir une autre vie… ? Comment le pouvait-il ? Et lui?

« Near c'est toi ? » Il fut étonné de ses paroles, et s'approcha, pour s'assoir à son chevet, elle tendit ses bras comme pour essayer de le toucher et commença à tâter son visage, un sourire apparut sur ses lèvres... « Oui c'est bien toi ! »

Comment pouvait-elle sourire alors qu'elle avait perdue la vue par sa faute ? Les larmes coulèrent sur les joues du jeune homme, qui se sentaient empli de remords ! Il était près d'elle, et pourtant, il ne s'était jamais senti aussi désolé, aussi mal dans sa peau...Une heure plus tard, la famille d’Emy étaient arrivée, il s'en alla, comme s'il n'avait été qu'un souvenir...Il devait oublier. C'est pourquoi à partir de cet instant où il franchit le seuil de cet hôpital...Near devint un autre...Loin de tout, et surtout...loin d'elle...

• • •

Un grand politicien a dit « Un grand sacrifice est aisé, mais ce sont les petits sacrifices continuels qui sont durs. » Comment peut-on imaginer que cela puisse être vrai ? La vie est remplie de sacrifices, et Near  lui....a du tout sacrifié... Il était devenu plus froid, plus taciturne, plus sombre, tro d4rk tavu lol  et surtout il ne laissait plus rien transparaître... C’était devenu clairement quelqu’un d’autre. Une nouvelle vie dans une académie allait commençait.



image de ton personnage 132*177 / Redimensionnement automatique
Pseudo/Nom: Petit filou, lel
Âge: 20 ans
Comment avez-vous connu le forum ?: Le TOP
Votre avis global sur le forum:Bon puis-ce que vous voulez savoir... Pour le code de de fiche, l'image en haut elle ne ce redimensionne  pas automatiquement ! Du coup ça ma fait peur sur le coup. J'ai crus que j'avais foutu le code en l'air !  Alors que non, c'était pas de ma faute... À la fin il manque " class="icon1" " pour que ça fonctionne correctement. Et pour l'avatar aussi à droite y'a un petit espace qui manque, c'est trooop frustrant ! Voilà c'est tout  pour moi !  Et aussi  sur la CB... Enlevez les images pour les profils...! S'il vous plaît ! Pas que c'est moche mais, voilà... En faite, si c'est moche :( ...
Code du règlement:Validé par le roi des glands...

avatar
Messages : 85
Date d'inscription : 13/10/2016

Near A. Black
3ième Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Jeu 13 Oct - 13:22
Bienvienduuue ♥
Courage pour ta fiche.
J'ai hâte de savoir ce que tu vas nous pondre *^*
avatar

Invité
Invité
Jeu 13 Oct - 15:13
Citation :
Pas que c'est moche mais, voilà... En faite, si c'est moche :( ...
Mais, non :((((
Sinon bienvenue, j'ai bien hâte de voir ce que tu nous réserves avec un tel personnage :p


"I'm so fighting for peace"

Tom la colle qui m'avoue son amour:
 
avatar
Messages : 203
Date d'inscription : 19/09/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/100  (0/100)
C.G:
0/100  (0/100)
Humanité:
0/100  (0/100)
Ven 14 Oct - 4:49
Merci à vous deux!
J'ai fini Askip
avatar
Messages : 85
Date d'inscription : 13/10/2016

Near A. Black
3ième Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Mar 18 Oct - 15:20
Euuuh Que dire a part que j'avait pas fait le rapprochement que le Near de l'histoire de Robin c'était toi et que très honnêtement j'ai pas trop envie de vous affronter tous les deux en même temps car vous me tiendrez tête et auraient peut être même le Culot de me battre alors que je suis votre prof xD

Plus sérieusement un très bonne histoire remplie de bon et de mauvais moments, le tout en étant Cohérent, un pouvoir a milles facettes mais dépendant de tes choix, quelques fautes isolées mais rien de gênant.
Pour moi ta Fiche est très bonne et je te souhaite bon Courage pour ton RP test o/
avatar

Invité
Invité
Mar 18 Oct - 16:47
Enfin validé Near A. Black ? Il était temps, j'ai presque failli attendre. Tu peux maintenant te promener librement dans l'académie et rencontrer les autres élèves. Je te conseille de recenser ton avatar si ce n'est pas déjà fait. Vérifies tes textos , tu recevras bientôt ta chambre  
avec ta classe et les RP disponibles. Un conseil, même un idiot comme toi pourrait comprendre ça, non ? Ne t'amuses pas à faire l'idiot et surtout, mêles toi au groupe...

avatar

Invité
Invité
Mar 18 Oct - 16:50
Merci Hayao !
T'en fait pas, une fois que tu m'auras apprit tout ce que tu sais faire,
Peut être que là, j'serais en mesure de te toucher. o7


« Roi Des Glands... »

Invité, Depuis que je te connais, la chance me souris. Mon amour pour toi n'a d'égal que celui que je porte à ta vie. Zéro minute à tes côtés se résume au mot "bonheur." Tandis qu'avec toi il ne s’agit que de pur malheur. Puisses-tu accepter tout cela ?

Vampire Dissident © Near A. Black
avatar
Messages : 85
Date d'inscription : 13/10/2016

Near A. Black
3ième Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tome 3 : Je suis l'enfer; Episode 4 : Un confortable mensonge (Gabriel)
» Je ne suis plus fier d'etre Haitien!
» Suis-je c'que les gens pensent que je suis ? Ou bien suis-je c'que je suis, quoi qu'les gens pensent : tu me suis ? | Nuage de Lierre
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: