nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto
nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto

La soirée de rentrée [GROUPE]
Jeu 20 Oct - 12:38


image 500*250



La soirée de rentrée

Feat: Camelia, Kith, Tom, Luciano et Sam.

En cette fin d'après-midi d'octobre, le soleil commençait à se coucher. La soirée s’annonçait plus froide qu'elle ne l'était aujourd'hui sur l’île. Elle était bien loin de l'été de la Saint-Martin qu'il avait connu dans le passé, apportant de fortes chaleurs - et son lot de maladies. On l’appelait aussi l'été indien que la majorité, à cette époque, à l'air de mieux connaitre. Ce n'était évidemment plus d'actualité : les saisons n'étaient plus ce qu'elles étaient et cela à cause de l'Homme ; leurs activités en étaient la principale cause. Inutile de dire que Sam était particulièrement en rogne après eux quand il découvrit, durant les cours, l'étendue du ravage.  Le regard fixé à travers sa fenêtre, le garçon attendait que le soleil ne traverse l'horizon, proposant durant un instant un paysage fantastique. Rien que de penser à la nuit qui s'installait, le fit légèrement sourire. Son engouement pour la nuit venait surtout du fait qu'il n'y avait pas un chat dehors - ou presque. Contrairement à la plupart des vampires, il n'était pas contraint, comme eux, de se protéger des rayons du soleil. Il pouvait se balader sans crainte sous un soleil de plomb sans qu'il ne parte en fumée ; c'était l'avantage d'être à la fois vampire et démon.

Observant les dernières lueurs sur le point de disparaître de l'horizon, Sam fit le point sur les deux mois passés ici, au sein de l'académie. Assis sur l'un des lits qui composaient la chambre, le garçon poussa un long soupir avant de poser le regard sur l'autre lit inoccupé. Il trouvait qu'il avait la chance d'être le seul occupant de cette chambre pour l'instant, mais la vérité était toute autre : personne ne voulait s'y installer. Les autres étudiants le prenaient pour quelqu'un de bien trop dérangé pour pouvoir partager quoi que ce soit avec lui. Pour eux, c'était un gars très louche qui passait son temps à lancer des regards méchant et à parler tout seul. En fait, Sam avait pour seule et agréable compagnie l'esprit de sa sœur. Cette dernière vivait en lui et cette dernière apparaissait souvent sous les traits d'une jeune fille aux cheveux bouclés. Elle était toujours présente à ses cotés, bien qu'elle soit jusqu'ici invisible aux yeux de tous. Etant lié à elle, Sam pouvait parfaitement la voir, lui parler, la toucher et ressentir ses émotions. Tantôt sérieuse, tantôt clown, Lucie savait comment s'y prendre avec son frère pour le faire sourire ou pour le ramener à la raison.

Cette dernière remarqua le comportement de son frère, le front et la main contre la grande fenêtre, maintenant glacée et engloutie par l'obscurité de la nuit. Il s'était épris dans le plus ignoble des sentiments : le doute. Il se demandait si ce nouveau départ en valait la peine après toutes les atrocités qu'il avait commises. Sa nouvelle vie, qui précéda son long sommeil de mille cinq cents ans, l'avait complètement chamboulée ; à tel point qu'il s'y était perdue. Ressentant les sentiments de son frère, le fantôme de Lucie se saisit alors de sa main et se blottit contre lui. Tu sais, tu peux pleurer, lui dit-elle avant qu'il acquiesce et qu'il consente à verser quelques larmes. Elle lui frotta alors le dos dans un mouvement de va-et-vient pour le consoler puis entremêla ses doigts dans les siens avant d'agripper de son petit doigt celui de Sam. Je serais toujours là pour toi, lui susurra-t-elle ensuite au creux de l'oreille. Il était vrai qu'elle ne l'avait jamais laissé tomber, même lorsqu'il se reposait au fond d'une grotte comme la Belle au bois dormant. Sam se retourna, tenant encore son auriculaire, et attrapa Lucie pour l'enlacer de toutes ses forces, contre son buste. Pleurant encore à chaude larmes, il la porta jusqu'à son lit et ils s'y allongèrent sur le dos, côte à côte. Ils se mirent alors à rire lorsque le ventre de Sam se mit à gargouiller, déchirant un silence devenu apaisant.

Cela faisait deux heures que le vampire ne s'était pas nourri et, bien qu'il aurait pu très bien attendre quelques heures de plus, il n'avait clairement pas envie d'attendre une minute de plus. Il se redressa et tapota la cuisse de Lucie qui se redressa à son tour, le visage souriant. Elle se mit ensuite à sautiller et à hurler sur le lit comme une gamine l'aurait fait en entendant une très bonne nouvelle ; une scène des plus déjantées qui donna presque le sourire à son frère. Allons voir ce qu'il y a au menu ce soir, lui proposa-t-il en agitant les clefs de l'infirmerie qu'il venait de sortir de sa poche arrière ; celles qu'il avait volées plus tôt dans la journée. Lucie acquiesça d'un grand signe de tête et descendit du lit pour accompagner Sam. Ce qu'il l’intéressait dans cette pièce n'étaient ni des médicaments, ni des inconscients dans l'attente de se faire dévorer, mais bien la réserve de sang, cachée dans une chambre froide. Comme tout bon vampire, il raffolait de ce doux nectar et il n'était pas sans rappeler que Sam avait du mal à contrôler sa soif de sang et que la simple vue du sang le basculait dans un état second. C'était pourquoi il était nécessaire de n'avoir personne dans l'infirmerie ou à proximité. Ils traversèrent alors, discrètement, les longs couloirs de l'académie. Lucie sautillait, tout en chantonnant une chanson qu'elle avait écouté la veille, le volume à fond, dans leur chambre. Ils évitèrent tant bien que mal les surveillants qui patrouillaient ainsi que les quelques élèves qui vadrouillaient, par-ci, par-là, près de la salle de réception.

Ils s'y arrêtèrent, tous les deux intrigués par les bruits et les odeurs qui en sortaient.
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/10/2016

Sam Beauregard
1ière Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Mer 2 Nov - 16:36
La soirée de rentrée
feat Camelia, Sam, Tom & Luciano

Tu t'ennuies, Kith. Rien dans la chambre ne t'intéresse vraiment et ta colocataire s'avère absente pour le moment. Certes, vous ne vous êtes pas encore parlés mais l'observer aurait été une distraction bienvenue. Alors tu fixes le plafond sans le voir, allongée sur ton lit. Ton esprit réfléchit à ce que tu pourrais faire, ce qui pourrait t'occuper. Le souvenir d'une conversation finit par te revenir : c'était à propos d'une fête. Une fête où tous les élèves sont invités et qui devrait commencer d'ici peu, si elle n'avait déjà pas débuté.

Tu te lèves et t'étires de tout ton long. Il ne te faudra pas beaucoup de temps pour te préparer, alors tu ne te presses pas. Un chignon rapide, ta paire de baskets enfilée et une légère pull par dessus ton débardeur : te voilà prête. Tu aurais bien volontiers proposé à ta colocataire de venir mais en plus de ne pas vraiment la connaître, elle ne se trouve pas dans votre chambre. Tu n'y accorde qu'une rapide pensée cependant. Le plus important pour toi dans l'immédiat est d'enfin te divertir et pour ça, ta destination est la salle de réception.

Dans les couloirs, tu trouves d'autres intérêts à cette petite fête. Après tout, un certain nombre de personnes seront présentes et plus probablement, une bonne partie des premières années. Et cela s'avérait être une bonne occasion pour les rencontrer et enfin mettre un prénom sur des visages. Ton attention focalisée sur la salle de réception, tu ignores malgré toi les quelques élèves et personnels également présents dans les couloirs. Et à vrai dire, cela aurait pu continuer jusqu'à ce que tu sois à l'intérieur de la salle.

Mais tes sens t'ont ramené à la réalité. Plutôt que tes sens, tu dirais surtout cette sensation désagréable que tu ressens trop souvent ici. Et malheureusement pour toi, chaque pas amplifie le bouillonnement dans tes veines qui t'agace. Oh oui, Kith, tu aimerais t'en débarrasser mais tu sais que cette chance t'échappera toujours. Alors, pour le moment,  tu cherches l'origine de cette réaction et avec le peu de personnes présentes, tu ne tardes pas à la repérer. Un jeune homme. Jeune d'apparence seulement, car tu serais bien incapable de définir son âge exact.

Plus tu te rapproches et plus tu peux l'examiner : des cheveux bruns, des yeux d'une couleur particulière et un visage fin, presque enfantin d'après toi, tourné vers l'ouverture offerte par une porte. Une porte que tu identifies bien vite comme celle menant à la salle de réception dont l'accès se retrouve partiellement bloqué par lui. Mais cela ne suffit pas pour te décourager. Ainsi t'avances-tu jusqu'à être derrière le brun avant d'ouvrir la bouche.

Tu comptes bouger ou non ?

Oui, tu n'es pas la plus aimable des personnes. Mais au moins t'étais-tu exprimer d'un ton neutre, où perçait peut-être un peu d'impatience qui peut être confondu avec de l'excitation quand à ce qui t'attend dans la grande salle. Après une légère pause pour qu'il ait le temps de réagir, tu passes à côté de lui pour enfin atteindre ta destination. Tu lui jettes tout de même un autre regard, défiant tu en es certaine. Impossible de t'en empêcher cependant, c'est ta réaction de toujours face à ceux de son espèce. Assez ironique, ceci-dit puisque tu leur es tellement semblable.

Tu observes rapidement les alentours, contente de voir qu'il y a effectivement un grand nombre de visages inconnus. Et également des repas qui te rappellent que tu n'avais pas encore mangé. Et d'après ce que tu vois, tu pourras te régaler peu importe le plat que tu choisis.

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 25/09/2016

Kith M. Nygård
4ième Année - Classe B

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [EVENT TERMINE] Soirée de rentrée de l'AWH
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Début de soirée en milieu hostile ...
» MJ Dédale[Groupe Matt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: