nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto
nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto

I didn't think i was going to see you again || Sam Beauregard
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Jeu 20 Oct - 16:14


featuring sam beauregard
« I didn't think i was going to see you again »

Quand un souvenir revient, il n'est jamais seul. Alana avait l'impression, en regardant cet élève au fond de la classe, qu'elle remontait le temps. Elle l'avait vu il y a bien des siècles, elle en était certaine, et les conditions n'étaient pas non plus les meilleures. Combien d'années étaient passées depuis ? Et surtout, qu'est-ce qu'il faisait ici, dans cette académie ? C'était un vampire sanguinaire à ce qu'elle avait retenue, et alors qu'elle donnait sa dernière minute de cours, elle posa ses affaires en scrutant tous les étudiants.« Le cours est terminé, vous pouvez y aller. » Elle même commençait à ranger ses feuilles et fit mine d'attendre que tous les « jeunes » aient quittés la classe avant d'y aller et de verrouiller sa salle. C'était sa dernière heure de cours de la matinée, et elle avait deux heures avant de reprendre son travail, aussi elle décida de le suivre. Ce fameux Sam. Cet être qui avait tant tué auparavant. Elle se posait mille et une question à son sujet, mais ne pensait pas une seconde à l'interroger. Non, elle voulait le prendre sur le fait, le voir à l'acte. Alors à cet instant, elle le suivait qui sortait de l'académie, ce qu'elle trouva par ailleurs étrange. Mais ce qui ne la découragea pas pour autant.

Alana était tenace et ne comptait pas lâcher sa cible de sitôt. Après tout, elle restait un Archange dans le fond, une combattante pour éradiquer les êtres représentant un danger pour l'humanité. Restant à une distance de sécurité, ses yeux clairs ne le quittait pas du regard. Elle n'était pas non plus très discrète Alana, parce qu'elle ne faisait pas ce genre de choses en général. Non, elle venait, détruisait le danger, et repartait ensuite. Alors prendre en filature un élève, au bout d'un moment ça allait se voir. Elle continuait pourtant à le suivre, et sentit bientôt l'air marin si familier à la jeune femme. Le port. L'endroit où arrivait tout le monde en premier lieu. Elle ne perdit pas sa concentration pour autant, du moins jusqu'à ce qu'elle se perde dans l'océan en face d'elle. Ce bleu si beau, qui lui rappelait tant de choses... Elle en fut attirée pendant une seconde, ressentant cette mélancolie quant au fait de ne plus être chez elle.

Est-ce qu'elle y retournera un jour ? Demain ? Dans quelques heures ? Elle se posait la question tous les jours, à tous les instants où elle se perdait dans ses pensées, à tous ces moments où elle regardait le ciel ou la mer. Des fois, elle ne comprenait pas son rôle, ni même la raison qui faisait qu'elle était sur Terre et pas ailleurs. Puis elle ressentit de nouveau la présence de l'élève Beauregard, et se reprit. Fronçant les sourcils, la jeune femme le voyait de dos, et le détailla rapidement. Plus grand, un look des plus étrange (comme tous les humains ou personne vivant sur Terre d'ailleurs), des cheveux un peu en bataille, un garçon qui devait faire craquer des filles à ce qu'elle avait pu lire. Enfin, c'était un cloché, parfois les humains étaient étranges pouvaient même aimer le pire des démons. D'ailleurs, même les anges pouvaient aimer ces monstres. Avec un air méprisant sur le visage, elle soupira et secoua légèrement la tête avant de reprendre sa filature. Pour l'instant, elle n'était pas repérée. Enfin, jusqu'à ce qu'elle sente quelque chose se frotter contre ses jambes. Baissant la tête, elle vit alors un chat gris entre ses pieds, se réjouissant de trouver une personne à faire tomber en s'enroulant sur les mollets de l'ange. Stratégie qui fonctionna, car ladite ange, ne voulant pas faire de mal à l'animal en le poussant, finit par perdre l'équilibre en voulant lever un pied et tomba en arrière avec un petit cri.

Discrétion perdu. Tout le monde ou presque la regardait, et elle avait même attirée l'attention de sa cible. Cela commençait bien.
(c) chaotic evil
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 12/10/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Ven 21 Oct - 14:35


image 500*250





I DIDN'T THINK I WAS GOING TO SEE YOU AGAIN


Quatre heures du matin, Sam fixait son plafond, les yeux grands ouverts, l'esprit alerte. Il s'était réveillé, plus tôt, en sursaut, essoufflé et dans la douleur, après avoir fait un cauchemar ; car, oui, les monstres pouvaient en faire. Le garçon s'y était vu en pleine crise, maculé de sang, tenant sa sœur sans vie dans ses bras. Compte tenu de leur situation particulière, ce fratricide n'aurait jamais pu arriver, mais ce cauchemar avait l'air si réel que Sam en était troublé. Il s'assura alors qu'elle était bien présente dans la chambre : elle était allongée à ses côtés, le bras sur son épaule. "Encore un cauchemar ?", lui demanda-t-elle en se redressant, à peine réveillé et soucieuse. Hélas, Sam n'avait pas envie de l’inquiéter et ne se confia pas ; il lui répondit simplement qu'il allait bien. Il se leva du lit pour s'approcher de la fenêtre, qu'il ouvrit ensuite, avant de pousser un soupir d'exaspération. L'aube commençait à émerger sous un ciel dégagé, lui donnant une teinte jaune-orangée ; le froid, quant à lui, était toujours aussi présent et glacial que la veille. Sam se prépara alors pour sortir dehors avant de rejoindre les bancs de classe. Sam se demandait encore pourquoi il continuait à le faire après les deux mois qui suivirent son entrée dans l'académie. Disons qu'il n'avait pas d'autre choix que de suivre le mouvement : être un étudiant banal et ne pas faire trop de vagues. En temps normal, il aurait ri à ces balivernes, mais la personne qui l'avait contraint était très convaincante ; Sam en fut même terrifié.

Son sac sur le dos, accompagné de sa sœur, le garçon traversa et quitta l'enceinte de l'académie, prenant la direction de la plage, près du centre-ville. Contrairement en pleine journée, l'endroit était presque désert : ils y rencontrèrent quelques personnes qui marchaient ou courraient le long de la mer ; d'autres plongeaient dans l'eau glacée. Sam n'aimait pas la mer ni le sable ni tous ces oiseaux qui volaient au-dessus de sa tête. Sa présence avait pour seule raison sa sœur. En tant que fantôme, elle n'avait pas la chance de connaitre les mêmes choses que les vivants. Sam l'avait compris depuis très longtemps et il faisait tout pour qu'elle se sente en vie. La plage en était un bel exemple. Elle adorait les couleurs, le sable et la mer, accompagnée de ses impressionnantes vagues qu'elle s'amusait à fuir. Sam, quant à lui, était plus intéressé par l'aurore à l'horizon, montrant des lueurs brillantes et rosées, annonçant aussi le début des cours.

Il était huit heures du matin, le temps s'était écoulé plus vite qu'il n'y paraissait, sa première heure de cours allait débuter dans une vingtaine de minutes. Il n'était pas en retard et n'était pas non plus en avance. Il se hâta alors pour rentrer et être à l'heure pour un cours dont il ne savait rien. En fait, il ne savait même pas ce qu'étaient les autres cours. La seule chose qu'il pouvait se rappeler c'est la tête de toutes ces énergumènes : les professeurs. Il y avait de tout dans le corps enseignant : des loufoques, des têtes de cons et de beaux spécimens. Par exemple, l'enseignante qui s'était chargée des rites angéliques, Alana Laodel, faisait partie de ces derniers. Aussi blanche que de la neige, elle avait un cœur aussi froid que de la glace ; bien plus froid que celui de Sam. Pourtant, cette femme avait l'air adorable aux premiers abords, mais, au fond, Sam savait pertinemment qu'elle ne faisait que feindre ce qu'elle n'était pas. Il le savait parce qu'il l'avait déjà rencontré, il y a bien des années – pour ne pas dire des millénaires. A l'époque, Sam était un jeune vampire naïf en quête d'aventure. Il s'était retrouvé à Rome et il rêvait de découvrir un peu plus de ce monde. Il ne voulait aucunement faire du mal aux autres et, hélas, ses crises le poussèrent inconsciemment à en faire. Bon nombre d'innocents furent ainsi tués par lui avant que les Romains puissent souffler grâce à Alana, qui était à deux doigts de mettre la main sur Sam. Heureusement pour lui, le vampire s'était enfui à temps grâce aux conseils de sa sœur et s'était évanoui dans la nature. Il savait qui elle était, et inversement ; mais sans preuves elle ne pouvait rien contre lui. Disons qu'il y avait prescription pour des crimes commis durant l'Antiquité.

D'habitude, le vampire passait son temps affalé sur sa table, tandis que sa sœur se comportait tel un poltergeist à se jouer des autres élèves ; de simples bêtises, sans grandes conséquences, qui amusaient beaucoup son frère. Cette fois-ci, c'était bien différent. Lucie, qui avait l'habitude de suivre partout son frère, n'était pas restée auprès de lui. Elle avait disparu soudainement sans rien lui dire, préoccupée, semblait-il, par quelque chose ; ce qui ne le rassura pas du tout. Espérant la revoir avant la fin du cours, il attendait le moment où elle débarquerait en mettant le bronx dans la classe. Rien, juste une légère douleur au niveau de la poitrine. Le cours venait de se terminer sur les dernières paroles de l'enseignante et Lucie n'avait toujours pas donné le moindre signe de vie depuis plus de deux heures. Sam parti alors à sa recherche et quitta dans la précipitation la salle de classe, ainsi que l'académie. Il prit la direction du centre-ville et bifurqua vers le port lorsqu'il entendit du bruit derrière lui. Était-ce Lucie ? Non, c'était l'enseignante, Alana, qui était tombée à la renverse à cause d'un chat. Il esquissa un sourire moqueur avant de rependre sa route – sans prendre la peine de l'aider. Après tout, elle l'avait pris en chasse, avec l'espoir de le surprendre en train de commettre un crime. C'était raté ! Sam déchanta assez vite, foudroyé par une douleur beaucoup plus forte que celle qu'il avait ressentie en classe. Il tomba subitement à genoux et se rendit compte de ce qu'il était en train de se passer : il était en pleine crise !

Se tordant de douleur, Sam essayait de réprimer son envie de boire du sang, mais sans sa sœur pour l'en apaiser c'était peine perdue.

" Cassez-vous, bande de pouilleux ! "
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/10/2016

Sam Beauregard
1ière Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Ven 21 Oct - 16:59


featuring sam beauregard
« I didn't think i was going to see you again »

Elle aurait du faire plus attention, et soupira silencieusement en voyant l'élève partir avec un air moqueur. Fronçant les sourcils, elle se redressa en poussant gentiment mais avec une certaine force quand même l'animal qui l'avait fait plus tôt tomber. D'habitude elle sentait une deuxième présence avec le jeune homme (ou vieux, parce qu'il avait quand même quelques siècles) en classe, mais pas cette fois. Il était seul, et elle le poursuivait encore avant de s'arrêter brusquement, tomber à genoux d'un coup. Se rapprochant un peu plus, méfiante tout de même, elle fronça les sourcils en l'entendant crier de partir. Cela ne sentait pas bon.

Alana se mit face à lui, n'ayant pas vraiment peur. Elle avait vu pire dans son existence, alors un vampire qui avait faim n'était pas dans ses pires craintes du moment. Seulement, elle ne pouvait pas le tuer. Ni même le blesser. Elle était un professeur avant d'être un Archange ici, alors elle devait tout de même rester prudente. « On ne s'est pas nourrit, Monsieur Beauregard ? » Son ton était accusateur et son regard le transperçait. Il n'était pas prudent, c'était un fait. Laisser sa faim envahir et ne pas avoir de quoi se nourrir en cas de problème, quel bêtise !

Cependant, elle devait au moins vérifier qu'il n'y avait plus personne dans les parages, alors elle leva son regard pour observer les alentours. Il y avait des personnes qui partaient, d'autres qui s'approchaient et ces derniers, Alana le foudroyait du regard pour qu'ils fassent comme les autres. Soit partir.

Ils allaient attirer l'attention en restant ici, au milieu de la rue, et des agents de sécurité allaient certainement débouler. Est-ce qu'il y en avait ici au moins ? Cela ne serait pas étonnant. Après tout, il y avait des démons, des anges, des créatures bizarres venant de partout, s'il n'y avait pas de quoi les contrôler, ça risquait l'anarchie. « Tu es capable de te lever ? Ou de marcher ? Rester ici va attirer l'attention, et je ne compte pas te laisser dans la nature affamé. » Et dans le pire des cas, elle l'emmènerait de force. Où après, c'était la question. Mais c'était mieux qu'au milieu de tout ces gens curieux qui ne savaient pas ce qu'il se passait. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle l'aurait exécuté sur place. A la place, elle essayait de l'aider.

Au lieu de ça, elle lui prit le bras et le releva. « On y va finalement, et tant pis si tu traînes. » Le temps, ils n'en avaient pas. Elle alla vers une rue aléatoire, espérant y trouver une boucherie ou une boutique dans le genre.

(c) chaotic evil
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 12/10/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Sam 22 Oct - 10:03


image 500*250





I DIDN'T THINK I WAS GOING TO SEE YOU AGAIN


Sam hurlait de douleur dans la rue, c'était un calvaire pour lui. Les curieux venaient s’amasser autour de lui pour assister à son long et douloureux supplice – leurs téléphones à la main. D'autres s'éloignèrent le plus loin possible de lui en criant au secours. Alana s'approcha pour l'aider et, par la même occasion, dispersa la foule autour du vampire. Sam se tortillait dans tous les sens : il souffrait beaucoup. Alana avait beau lui parler, il n'entendait pas un traître mot. Tout ce qu'il entendait c'était une voix qui résonnait dans sa tête, rauque et inconnue. Elle lui parlait dans une langue étrange mais qu'il comprenait tout de même. « Etsi hunak non innisumi leu wesratis kareenkhe dünasse. Etsi an sha'am tu zendaamu ye balahee. », ces phrases résonnaient dans sa tête, se répétant à chaque fois. C'était la langue des démons, une version jadis corrompue de la langue des anges comme celle qui se trouvait près de Sam. Lucie lui en avait brièvement parlé, il y a longtemps mais n'en avait jamais fait l'usage ; alors le vampire était surpris de pouvoir la comprendre. Ce qu'il ne savait pas, malheureusement, c'était que ces langues avaient un certain pouvoir sur celui qui les entendaient. Dans le cas de Sam, cette voix rocailleuse voulait le pousser à tuer tout ceux qui se trouvaient dans son périmètre. Tu ne peux résister à son appel ou à sa puissance. Ce sang te fais vivre, lui disait-elle, une fois traduite. Cette voix le poussait tout simplement au meurtre. Lorsque Alana l'aida à se relever, le garçon écarquilla les yeux et posa son regard sur l'enseignante ; la douleur le quitta et les voix agaçantes devinrent de simples murmures. Soulagé, il pensait alors que sa sœur était venue à sa rescousse , elle avait l'habitude de ce genre de situation et savait très bien la gérer, mais il remarqua que c'était quelqu'un d'autre. En voyant qui avait pris la peine de le secourir, Sam baissa sa tête, submergé de honte et d'incompréhension, et continua à marcher en titubant jusqu'à une ruelle déserte. Il se demanda alors si elle voulait juste en finir avec lui dans la plus grande discrétion et, lorsqu'elle le déposa contre le mur, cherchant désespéramment à l'aider, Sam fut prit d'un fou rire. Jamais je n'aurais imaginé être aidé par un ange, surtout par toi, lui disait-il, toujours essoufflé et hagard. Le garçon n'avait jamais porté les anges dans son cœur, non pas parce qu'il avait du sang de démon, mais parce qu'ils restaient impassible à regarder du haut de leur piédestal, qu'était le ciel, la misère s'accumulait sur ce monde. « … mais toi, je dois bien avouer que tu es différente, Alana Laodel. » reprit-il en attrapant la main de la jeune femme alors qu'elle s’apprêtait à chercher de quoi subvenir à sa soif. Quand il lâcha sa main, la douleur était revenue, encore plus forte. Tétanisé, les voix ne résonnèrent, cette fois-ci, plus dans sa tête, mais sortirent de sa bouche sous des murmures presqu'inaudible. « Ye wosseri. Etsoo an esee uumezhdesi. Itsi Sataan weragnis uumezhdes ekse ebdee. », littéralement, cela donnait : « Tu es maintenant mon esclave. Tu dois m'obéir. Tu dois obéir au grand Satan. » ; des mots qui faisaient froid dans le dos. Il se releva, en hurlant sous la douleur et se tourna vers Alana. A bout de souffle, inquiet par rapport à la suite des événements et maintenant aveugle d'un œil, qui est devenu complètement noir, le garçon asséna un coup de pied au ventre pour éloigner la jeune femme de lui. Elle l'avait aidé plus tôt et il se devait de lui renvoyer l’ascenseur, même si cela pouvait lui être douloureux. Sam prit donc la fuite le plus rapidement et le plus loin possible avant de s'écrouler, enveloppé de flammes... bleues, devant les pieds de sa sœur qu'il recherchait depuis une demi-heure.

 Décidément, je peux pas te laisser seul deux minutes sans que tu ne mettes la ville sans dessus-dessous, hurla-t-elle, furieuse contre son frère qui se tortillait à nouveau à cause des flammes. Lucie s'approcha du corps de ce dernier. Elle prononça une incantation tout en le touchant pour le libérer de cette « Chose ». Sam hurla : les deux voix s’entremêlèrent et résonnèrent. Le mal était parti et le fantôme se recula et se redressa avant de s'approcher d'Alana qui venait tout juste de voir la scène. Elle posa sa main sur la poitrine de l'ange, près de son cœur, étant le seul moyen de la voir, et la remercia de s'en être occupé. Elle s'éloigna à nouveau et retourna auprès de son frère qui se redressa avec un peu de mal. Dis-moi, trou de balle, je t'ai dit de m'attendre, pas de chercher les problèmes. Et puis, c'est qui celle-là, ta nouvelle copine ? Tu sais qu'elle est un ange ?! En plus, elle est blanche comme un cul ! Je la déteste ! Je ne la veux pas comme belle-sœur, brailla-t-elle en direction de Sam qui ne comprenait rien du tout à ce qu'elle disait et qui commençait à regretter ses dernières mésaventures. Il se mit à rire en regardant Alana, visée par les dires de sa sœur ; qui, peut-être, ne comprenait rien non plus.
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/10/2016

Sam Beauregard
1ière Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Sam 22 Oct - 15:18


featuring sam beauregard
« I didn't think i was going to see you again »

Il avait l'air de s'être calmé, pour le moment du moins. C'était déjà ça, et après l'avoir amené dans une ruelle plus ou moins déserte, elle balaya son environnement du regard pour voir s'il y avait de quoi l'aider dans les parages. Parce que oui, il était question de l'aider cet élève, et non pas de le laisser mourir affamé. Alana reposa son regard sur lui quand il prit la parole en riant, et elle arqua un sourcil. « Je ne pensais pas non plus devoir aider un vampire démon au lieu simplement de détruire. » Cependant elle tilta à sa dernière remarque, quand il lui reprit la main en la fixant. Au moins, on pouvait dire que ses yeux étaient étranges, c'était un fait. Et non, elle n'était pas si différente que ça, c'était juste qu'elle n'avait pas le choix. D'habitude, elle ne se serait pas prit la tête, mais là, c'était son élève. Un première année. Donc les moins stables. Alors son rôle était de l'aider, simplement.

Quelle plaie.

Un cri la tira de ses pensées, et elle se tourna vers Sam qui fonçait vers elle. Et avant qu'elle puisse riposter, surprise, elle reçu un coup dans le ventre avant de le voir partir. Mais qu'est-ce qu'il faisait au juste ? Voulait-il donc vraiment tuer des gens ? Plissa les yeux en gémissant de douleur, elle se mit à sa poursuite et le vit alors par terre, enveloppée de flamme bleuâtres et d'un coup, plus rien. Pourtant, elle sentait une autre présence, et elle fixa la jeune femme qui venait de lui apparaître en plissant les yeux. « Inutile de me remercier, je n'ai absolument rien fait. En revanche, je n'apprécie que modérément que l'on lève la main sur moi de cette façon. » S'avançant vers le jeune homme, elle planta ses yeux clairs dans les siens avec un air des plus sérieux. « Avant tout de chose, je suis ton professeur. Et je préfère que tu fasses une crise en ma présence plutôt qu'en compagnie d'innocents qui n'ont rien demandés. Je serais plus apte à te gérer qu'eux. » Dans le pire des cas, elle le transformerait en glaçon le temps qu'il se calme, mais il ne fallait pas la sous estimer. Se tournant par la présence qui s'était manifesté à elle, sans la voir bien sûr mais elle la sentait, elle pencha la tête ensuite. « Si tu es responsable de Sam, tu devrais faire attention à lui. » Puis elle se tourna de nouveau vers le jeune homme. « Tu n'as pas l'air de pouvoir encore te débrouiller tout seul. Tu te nourris correctement ? Ce genre de crise arrive souvent ? Tu bois quel genre de sang ? »

Cela lui faisait vraiment bizarre de poser des questions. Croisant ses bras, elle gardait son air impassible et sérieux. Ce n'était pas le moment de plaisanter, il aurait pu arracher encore des vies comme il l'avait fait avant.
(c) chaotic evil
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 12/10/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Dim 23 Oct - 12:05


image 500*250





I DIDN'T THINK I WAS GOING TO SEE YOU AGAIN


Alana fit à Sam des remontrances sur sa conduite imprudente qui aurait pu causé inutilement des incidents. C'était vrai, mais il ne s'attendait pas à un tel sermon Le garçon était sur le cul : il pensait avoir trouvé une personne qui le comprendrait tant soit peu. Il s'était sûrement trompé sur son compte et regrettait de lui avoir dit qu'elle était différente. Elle n'était pas plus différente des anges qu'il a rencontrés et parfois tués : froid, acariâtre et hypocrite. « Je me débrouille très bien tout seul ! Je n'ai pas besoin d'une personne qui fait semblant de s’intéresser à moi ! », agressa-t-il, verbalement, la jeune femme. Selon lui, celle-ci ne l'avait aidé uniquement parce que son statut d'ange l'imposait et non parce qu'elle le voulait. Il en était presque dégoûté. Pourtant, il lui en fallait beaucoup pour qu'il en arrive là.

A bout de force, le garçon se releva tant bien que mal. L'attitude de Sam changea, une aura sombre s'en dégagea ; sa volonté l'avait abandonné et la soif le submergea de nouveau. Il resta sans bouger durant quelques minutes sans réagir à quoi que ce soit et il commença à marcher dans la direction d'Alana. La douleur à la poitrine l'arrêta un court moment avant de reprendre sa marche chancelante, haletant à nouveau. Sa sœur s'interposa alors entre lui et le chemin sanglant qu'il allait emprunter. Sam grogna alors, les canines sorties se tenant en position d'attaque. Il n'était plus lui-même, son instinct de vampire avait pris le dessus et personne n'était à l'abri de se faire attaquer – y compris le fantôme. Il fit un pas et, aussitôt, d'énormes flammes bleues sortirent à nouveau de son corps, se braquant contre lui, pour le dissuader d'en faire un autre. « Je ne te laisserai pas faire ça, Sam ! », le menaça-t-elle, à la fois furieuse et inquiète. Surpris, il fit alors un pas en arrière, essayant de chasser ces flammes de ses propres mains. Ce n'était pas la première fois qu'elle devait s'en occuper ainsi, mais c'était une première depuis son réveil. Il avait beau se montrer sous son mauvais jour, Sam était loin d'être un monstre : il a toujours voulu éviter de s'en prendre à des innocents ; bien que cela le transformait au bout du compte en un monstre assoiffé de sang, dévastant tout sur son passage. Alana avait raison sur toute la ligne, Sam était sous la responsabilité de Lucie et elle devait mettre un terme à la souffrance de son frère.

Contre toute attente, le vampire s'évapora d'un seul mouvement pour apparaître derrière Alana. Une capacité qu'il n'avait jamais utilisé auparavant et que sa sœur ne connaissait même pas ; c'était sûrement dû au sang de démon, qui coulait dans ses veines. Il ne laissa pas le temps à sa sœur d'agir, hésitant à s'en prendre à son frère. Le regard vide, Sam avait la tête penchait vers le sol. Sa main, tremblante, était posée sur l'épaule de l'enseignante, il ne bougeait pas d'un pouce. Il luttait intérieurement contre son instinct, qui le poussait à planter ses crocs dans le cou de la jeune femme. « Si tu t'inquiètes un tant soit peu pour moi, laisse-moi me nourrir de toi. C'est sûrement la meilleure et seule solution si tu ne veux pas que je ne me soumette complètement à cette pulsion qui me dévore les entrailles... », lui murmura-t-il lentement, embarrassé et essoufflé.
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/10/2016

Sam Beauregard
1ière Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Dim 23 Oct - 12:40


featuring sam beauregard
« I didn't think i was going to see you again »

Elle observait avec curiosité ce qu'il se passait. Il ne se contrôlait pas, c'était maintenant une évidence. Elle savait que la soif chez un vampire pouvait être dangereuse, mais un vampire qui était à moitié démon en plus de cela, c'était peut-être pire. Il avait mal prit ses commentaires, mais elle ne s'en souciait pas. La jeune femme avait au moins raison sur un point. Il était dangereux pour son entourage à cet instant, parce qu'il n'était toujours pas repu. La seule fois où il avait été calme avant que le fantôme de la jeune fille (une proche décédée?) apparaisse, c'était quand elle avait eu un contact avec lui.

Alors qu'elle y réfléchissait, il s'était relevé, et apparemment pas avec de bonnes attentions. Plissant les yeux, et remarquant une nouvelle fois les flammes bleues (peut-être était-ce du au fantôme ? Les mêmes flammes étaient apparut plus tôt quand elle était arrivée.) qui lui barrait la route, elle se demanda alors s'il comptait lui faire du mal. Parce que si jamais c'était le cas, il allait être déçu. Vraiment déçu.

Et il disparu d'un coup. Sur ses gardes, elle le sentit dans son dos et son aura changea. Si Sam avait une présence sombre à présent, celle d'Alana devint glaciale, la température perdant subitement quelques degrés. Et il lui demandait clairement de la croquer avant de perdre la raison. « ... Je te demande pardon ?! » Ok, elle ne s'attendait vraiment pas à ça. « Tu ne sais donc pas que... Non, bien sûr que non. » Elle soupira, et passa une main dans sa chevelure d'albâtre avant de le regarder droit dans les yeux. « Tu vas apprendre bientôt que... Le sang des anges n'est pas bon pour les démons. Il vaut mieux te trouver une boucherie. Au moins, tu ne risques pas de mourir. »

Bon, il ne risquait pas de mourir s'il buvait son sang, mais c'était clairement. Clairement. Une chose à éviter. S'étant radoucie, elle daigna même lui adresser un petit sourire et tendit maladroitement sa main pour lui prendre la sienne. En espérant que ça ait le même effet que précédemment. Être gentille, c'était un truc naturel chez les anges, même si on pouvait croire que c'était de l'hypocrisie vu que son comportement d'avant. Mais non, l'instinct le plus puissant qu'un Archange pouvait avoir, c'était celui d'aider. Après, cela concernait en général les humains, mais Sam avait besoin d'aide au point de devoir presque lui siroter de l'hémoglobine. « On y va. Et ne tente même pas de disparaître. Il doit y avoir un truc pas loin qui devrait faire l'affaire. » Peur ? Non, parce que si jamais il faisait un faux pas, il serait transformé en statue de glace le temps qu'elle lui prenne du sang.

« Je t'expliquerais quelque chose ensuite. Histoire que tu ne fasses pas une erreur que tu risques de regretter. » Histoire surtout, qu'il ne suce pas le sang d'un ange avant d'avoir réfléchie à la chose. Parce que comme toutes les espèces de démons, d'anges et autres, chacun avait sa particularité. Le sang des anges était spécial surtout pour les démons, tout comme l'inverse.
(c) chaotic evil
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 12/10/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Dim 23 Oct - 16:00


image 500*250




I DIDN'T THINK I WAS GOING TO SEE YOU AGAIN


Lucie regardait ce qui était en train de se passer entre l'ange et le démon. Quand elle entendit la requête de son frère, pour le moins absurde, elle manqua bien de s’étouffer tant elle riait. Elle n'avait clairement pas l'habitude de l'entendre dire ce genre de choses, surtout après ce genre de crises. Sam était pas le genre à demander la permission aux autres. Cependant, elle devait bien avouer que cette fille était particulière : rien qu'en touchant Alana, le garçon avait vu sa souffrance apaisée. Lorsqu'il la toucha, elle fut assez surprise et le froid se fit ressentir tout d'un coup. Elle se demandait alors si cet étrange phénomène ne venait pas d'elle ; et, elle n'avait pas tort. Sam, quant à lui, pensait la même chose dans sa tête. Il avait laissé sa main sur l'épaule de la jeune femme, qui venait tout juste de décliner sa requête. Ne comprenant pas trop ce qu'elle voulait dire par la suite, Sam retira sa main, effleurant délicatement la tresse d'Alana. Le garçon se mit à rougir comme tomate au soleil, il n'avait pas l'habitude de ce genre de contact avec les autres gens, surtout une femme.

Quand elle se tourna avec un léger sourire, le vampire plongea son regard dans le sien. Elle était unique en son genre. Ces yeux étaient encore plus magnifiques que des saphirs. Elle avait une très belle bouche, aussi. Des lèvres ourlées qui donnaient envie de les embrasser. N'importe quel homme la trouverait irrésistible – malgré un caractère difficile. « J'adore ses yeux... », murmura-t-il, inconsciemment. Lorsqu'elle tendit sa main vers Sam, il ne savait pas quoi penser. D'abord hésitant, il finit par la lui prendre en pensant que cela pourrait le calmer de ses crises. C'était même le but recherchait, semblait-il. Il secoua frénétiquement sa tête : il n’était pas question pour lui de tomber dans ses filets. Tête baissé, le regard plongé maintenant sur sa main qui tenait la sienne, le garçon l'accompagna sans dire un seul mot, hochant la tête à tout ce qu'elle lui disait. Il était tellement embarrassé que sa sœur dû intervenir : elle toucha une deuxième fois Alana du bout de ses doigts lorsque celle-ci s'arrêta. « Dis-donc, Blanche-Neige, qu'est-ce que tu crois faire de mon idiot de frère ? », l'interrogea-t-elle en croisant les bras et fronçant les sourcils.

Sam commença à être agacé et, inconsciemment, il serra la main de l'ange en reprochant à sa sœur que si elle était restée auprès de lui il en serait sûrement pas ici ; à dépendre de quelqu'un d'autre. D'habitude, quand il avait une faim de loup comme maintenant, le vampire se réfugier à l'infirmerie pour y boire quelques poches de sang, mais certaines personnes s'en étaient rendu compte et ils avaient redoublé la sécurité autour la pièce. Il n'avait pas bu depuis et cela expliquait évidemment les crises qu'il avait eu. Il posa son autre main sur la tête de sa frangine et frotta dans tout les sens, assez pour l'ébouriffer. « Au fait, le cachet d'aspirine, moi c'est Lucie. Je suis la sœur de l'autre débile à qui tu tiens la main. Et, comme tu peux le voir, je suis un esprit. Si tu veux savoir quoi que ce soit sur nous, n'hésite pas ! », s'exclama-t-elle, un sourire moqueur, à Alana, tandis que Sam l'empêchait d'en dire plus.
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/10/2016

Sam Beauregard
1ière Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Dim 23 Oct - 16:40


featuring sam beauregard
« I didn't think i was going to see you again »

C'était étrange de tenir la main de quelqu'un. Non pas que c'était la première fois qu'elle le faisait, mais elle n'avait pas l'habitude de ce genre de chose. Et ne pensait pas la prendre un jour de toute façon. Alana avançait en regardant face à elle, puis s'arrêta en se tournant vers Sam. Et sentit alors la présence de la jeune fille de nouveau, avant qu'elle ne se fasse voir. Écoutant tout ce qu'elle disait, elle sentit aussi la main du jeune homme serrer la sienne. Embarrassé ? Apparemment. « Enchanté Lucie. Je m'appelle Alana, mais je pense que tu me connais via ton frère vu que tu es tout le temps avec lui. Du moins, je sens ta présence en classe en sa compagnie. Je me demandais bien qui tu étais. » Ainsi, elle avait vu juste en pensant qu'elle était une de ses proches. « Et je ne fais rien de mal, mis à par l'aider. Est-ce que tu sais s'il y a une boucherie dans les parages, histoire qu'il puisse boire quelque chose ? » Elle tourna son regard clair vers celui du jeune homme puis de nouveau la rue.

Il ne fallait pas attirer l'attention, et apparemment son contact le calmait. Ce qui était pratique à cet instant. « D'où est-ce que vous venez exactement ? Il me semble t'avoir déjà sentie la dernière fois que je vous ai croisés... » Soit lors de sa mission où elle aurait du le traquer. Et le tuer. Et que maintenant elle aidait. Quelle ironie. Se tournant encore vers Sam, elle eut un air sérieux d'un coup. « Je ne vais pas te tuer si c'est ce que tu te demande. Ici, je suis ton professeur, donc je t'aides avant tout. Que tu le veuilles ou non d'ailleurs. »

Autant être clair, elle avait mit de côté l'idée de le détruire purement et simplement. Se remettant en marche, la jeune femme finit par trouver ce qu'elle cherchait. Elle voyait la viande suspendue de l'extérieur et eut une grimace de dégoût. Alana ne mangeait pas beaucoup, simplement parce qu'elle n'en avait pas vitalement besoin. C'était plus par plaisir du palais. Et puis même, manger des animaux qui n'avaient rien demander la laissait de marbre. « Je pense que tu pourras trouver ton bonheur là-dedans. » Toujours en tenant sa main, elle fronça les sourcils une seconde avant de se tourner vers lui. « Du sang animal te conviendra ? »

Elle ne connaissait pas le régime des vampires mis à part que c'était du sang, donc bon. Se tournant vers Lucie, elle la fixa droit dans les yeux en penchant la tête. « Au fait, comment tu es morte au juste ? » C'était un esprit, donc elle était morte. Mais comment au juste ? Après, allait-elle lui répondre ou bien c'était trop douloureux d'en parler ?
(c) chaotic evil
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 12/10/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Jeu 27 Oct - 8:30


image 500*250




I DIDN'T THINK I WAS GOING TO SEE YOU AGAIN


Sam aimait bien être en sa compagnie, bien qu'il ne l'admettra jamais à qui que ce soit. C'était à la fois rassurant et intime ; bien que cette rencontre était loin d'être un rencard. Il préférait être pris pour un monstre sanguinaire plutôt qu'une personne sentimentale qui, selon lui, était la plus grande des faiblesses. Son jugement s'en trouverait affecté : il ne penserait plus à ce qui est dans son intérêt, mais plutôt à celui de l'autre ; et il commencerait à se mettre une balle dans le pied. L'amour était, selon lui, un sentiment inutile qui ne faisait que posséder celui qui le ressentait. Cependant, tout au fond de son cœur, il sentait qu'il aurait pu se risquer à se brûler les ailes avec elle, mais cela était une autre histoire : il n'avait jamais connu ce sentiment et et il ne savait surtout pas comment s'y prendre.

Quand il s'arrêtèrent devant cette boucherie, Sam était encore dans ses pensées. Lucie le remarqua et lui tapota son épaule avant de répondre à la jeune femme qui les accompagnait. « En fait, nous sommes jumeaux. Notre père se trouvait être un démon et notre mère un vampire... », lui répondit-elle à sa question. Elle posa ensuite son regard sur Sam qui pencha sa tête vers le sol, serrant son poing et ses dents. « … j'étais destinée à être un démon et lui un vampire, mais mon idiot de frère en voulait plus comme toujours », plaisanta-t-elle en tirant la langue au concerné. Il n'aimait pas qu'on ressasse le passé, surtout quand il était question de son enfance. C'était un souvenir douloureux, un souvenir qu'il essayait d'enfouir au plus profond de son être. Sam lâcha alors la main de sa bienfaitrice, en effleurant de ses doigts les siens, et entra dans la boucherie. Il n'y avait personne. Il ne savait pas ce qu'il cherchait, mais il n'avait pas envie d'entendre plus longtemps ce qui allait suivre.

Il observa les viandes étalées derrière la vitrine et le vampire fut très loin d'être emballé. C'était de très belles pièces, malheureusement, il n'y aurait pas assez de sang pour assouvir sa soif. Il fit le tour de l'arrière salle et de la chambre froide sans rien trouver. Pendant que le vampire cherchait de quoi se mettre sous la dent, le fantôme reprit la discussion : « Il m'a donné la mort et m'a absorbé dans le ventre de notre mère ; et, depuis ce jour, on ne fait plus qu'un, lui et moi. Il a hérité ainsi des deux cotés de nos parents ». Sam avait quand même entendu ce qu'elle avait à dire à son sujet, bien qu'il s'était réfugié dans la boucherie pour éviter ça. Il attendit la fin de sa phrase avant de ressortir et se diriger vers l'Archange. Il lui prit la main délicatement et posa son regard sur elle.

« Il n'y a rien ici. Partons, veux-tu ? »
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/10/2016

Sam Beauregard
1ière Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Jeu 27 Oct - 15:34


featuring sam beauregard
« I didn't think i was going to see you again »

Alana ne se souvenait pas avoir eu une enfance, cela remontait à tellement longtemps et sa vie, jusqu'à maintenant, était remplie de tellement de chose... Elle ne pouvait pas se souvenir de tout, aussi avait-elle choisie quoi garder dans sa tête, le reste elle avait oubliée. Et sa jeunesse en faisait partie. Combien de millénaire était passé depuis qu'elle était Archange ? Elle avait l'impression de l'avoir toujours été. Aussi, cela lui fit une drôle de sensation d'entendre Lucie parler de leur naissance. Et elle fronça d'ailleurs les sourcils quand elle entendit le fait que Sam l'avait tué dans le ventre de leur mère. Les vampires étaient donc plus fort que les démons à la naissance ? Ou même dans l'utérus de la jeune mère ? Ou bien était-ce encore autre chose ? Quoi qu'il en soit, c'était assez horrible. « Je vois... C'est assez originale comme mort. Sans vouloir t'offenser Lucie. »

Sam était partit chercher de quoi se nourrir, mais apparemment, même elle le voyait, il n'y avait pas grand chose ici, et pas grand monde non plus. « Donc tu vis à travers Sam c'est ça ? Dépendre de quelqu'un ne doit pas être plaisant. » C'était ce qu'elle pensait. L'idée même de devoir être dépendante de quelque chose ou de quelqu'un insupportait la jeune femme. Elle tenait à sa liberté avant tout, et même si elle obéissait au Créateur, elle n'était pas dans une cage dorée non plus. Tant qu'elle réalisait sa mission en obéissant aux ordres, elle était assez libre de son côté. Elle sentit la main du jeune homme reprendre la sienne et elle le fixa ensuite. Elle avait entendue dire que les vampires étaient beaux pour la plupart, et il fallait que oui, Sam correspondait à ces critères. Comme tous les vampires ou presque. Même Lucie pour un démon, était loin d'être moche. C'était peut-être de famille du coup. « Il doit y avoir autre chose en ville, on ferait mieux de vérifier. »

Il s'était absenté durant toute leur conversation. Était-ce parce qu'il n'aimait pas ce sujet ? Après tout, il avait tué sa sœur, il était déjà responsable d'une mort avant même de naître. Sortant de la boucherie, elle reprit son chemin sans vraiment savoir où aller, pensive. « Comment tu faisais pour te nourrir avant d'arriver à l'Académie ? Il y avait un endroit où tu te nourrissais ou bien tu tuais des gens pour atténuer ta soif ? » Elle le regardait en posant cette question, sans la moindre once d'accusation. Elle se doutait de la réponse, vu qu'elle l'avait déjà pourchassé par le passé parce qu'il faisait un massacre à Rome. Mais elle se trompait aussi peut-être, elle ne savait pas grand chose de lui après tout. Enfin, plus qu'il y a une heure en tout cas.
(c) chaotic evil
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 12/10/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Sam 29 Oct - 12:46


image 500*250




I DIDN'T THINK I WAS GOING TO SEE YOU AGAIN


Sam laissa sa sœur répondre et il était clair qu'elle était bien plus à l'aise que lui quand il était question de parler du passé. Elle n'omit aucun élément sur les mille cinq cents années qu'ils passèrent ensemble. Par conséquent, elle remua le couteau dans la plaie quand il était question de sujets douloureux comme la disparition des Beauregard ou de son coma ; et le garçon ne put dissimuler à Alana ses émotions plus longtemps. Il s'arrêta, plongé dans ses souvenirs, et se remémora son passage à Rome lorsque la jeune femme lui posa cette question embarrassante. Lucie manqua de pouffer de rire et attendit la réponse du vampire qui venait de lâcher la main d'Alana. Il s'adossa contre un mur, près d'un arrêt de bus, et soupira avant de lui répondre : « Je suis avant tout un vampire, il est normal que je me nourrisse de sang. Parfois, il est animal, d'autres fois il est humain... ». Levant sa tête vers le ciel, il se mit à sourire après ce qu'il venait de dire et s'approcha d'Alana, le regard plongé à nouveau dans le sien.

Dégageant son impressionnante tresse, Sam glissa ses doigts le long de son cou avant de prendre ses deux mains. Résistant à la tentation de lui donner son célèbre baiser dans le cou, le garçon recula d'un pas et poursuivit la discussion en passant la main dans ses cheveux : « …J'ai une préférence pour le sang humain, mais à chaque fois cela finit assez mal pour mes victimes. Lorsque je bois du sang, j'ai tendance à être incontrôlable et d'une cruauté sans bornes ». En effet, le vampire hantait Rome, assassinant sauvagement tous ceux qui avaient le malheur de croiser sa route. Alana connaissait l'histoire, elle était même chargée à cette époque de l'arrêter ; en vain, le garçon avait quitté Rome bien avant qu'elle ne lui mette la main dessus. Il se mit à sourire en imaginant ce qui aurait pu se passer si quelqu'un lui avait mis le grappin dessus dans le passé, il ne serait sûrement pas là pour se le remémorer. Peut-être.

« Hé ! Ho ! Je n'aime pas la tournure que tout cela prend ! Si c'est pour vous bécoter je préfère m'en aller ! », s'exclama-t-elle devant les deux personnes et sans crier gare. Un peu jalouse par la proximité de ses deux compagnons de route, Lucie s’immisça en balançant cette phrase, embarrassant un peu le garçon. Sam ne s'attendait pas à son intervention et il faisait semblant de ne rien entendre, espérant que c'était le même cas pour l'archange.
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/10/2016

Sam Beauregard
1ière Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Dim 30 Oct - 9:08


featuring sam beauregard
« I didn't think i was going to see you again »

Elle l'écoutait sans ciller. Oui, il se nourrissait de ce qu'il avait sous la main, ce qui était normal. Un vampire affamé ne va pas chercher un repas particulier, juste du sang pour atténuer sa soif, animal ou humain. Il s'approcha ensuite pour dégager la tresse de la jeune femme, et cette dernière pencha la tête à cette action. Pourquoi il avait fait ça ? Surtout qu'elle pouvait lire dans le regard du jeune homme qu'il voulait faire quelque chose de plus, mais qu'il se retint de le faire. Et l'intervention de Lucie eut pour effet de la faire prendre un peu de distance par rapport à Sam. Comme pour éviter un danger.

Un danger qu'elle ne connaissait pas mais qui lui était familier.

Soupirant et haussant ensuite les épaules, elle regarda les jumeaux avant finalement de se souvenir de quelque chose. « Je devais t'expliquer quelque chose il me semble, par rapport au sang des anges. » Croisant ses bras et regardant autour d'elle, elle plissa ensuite les yeux. Elle en avait vécu des choses étranges, mais si elle avait apprit quelque chose, c'était bien que ce fluide vital était des plus précieux, et qu'il contenait plus de chose qu'on ne pouvait le croire. « Le sang des anges, pour les démons seulement il me semble, a un effet... Dépendant. En gros, il agit comme une drogue dont on ne peut plus se passer. Quand un démon en boit, il pourrait presque devenir fou s'il n'en a pas ensuite régulièrement. » Son air devint sérieux et elle fixa Sam droit dans les yeux. Elle avait déjà vu un démon sombrer dans la folie à cause de ça lors de l'une de ses descentes sur Terre, et elle avait vu aussi des anges tomber à cause de sang de démons. Mais ce dernier cas était plus rare, elle ne l'avait vu ou entendue parlé qu'une ou deux fois, pas plus.

Quelle idée de boire du sang, sérieusement. Bien sûr, les vampires n'avaient pas le choix, mais tout de même. « Tu devras donc faire attention aux personnes à qui tu bois le sang. Ton côté démon pourrait te le faire regretter. » Elle regarda ensuite Lucie, puis la rue. Bon, c'était pas ça, mais avant tout, il devait se nourrir le jeune homme. Se mettant à avancer, elle eut un air distant, dans ses pensées. Elle repensait à l'une de ses sœurs d'en haut, celle qui avait été l'une des première à tomber du ciel. Cette pensée sonnait comme un avertissement sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi. « Il faut te trouver quelque chose à boire avant que tu ne perdes de nouveau le contrôle de toi même. » Elle allait devoir méditer ensuite, histoire de se vider la tête.
(c) chaotic evil
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 12/10/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Ven 4 Nov - 11:51


image 500*250




I DIDN'T THINK I WAS GOING TO SEE YOU AGAIN


Lucie les écarta un peu plus encore qu'ils ne s'étaient éloignés, car cela commençait à bien faire cette histoire. Elle était même particulièrement agacée par cette grande tendresse de son frère envers cette enseignante, car il n'avait jamais agit comme tel auparavant. En vérité, cela lui est déjà arrivé, mais il y a très longtemps, bien après avoir quitté Rome. A cette époque, il travaillait le bois comme menuisier et il fallait avouer qu'il était assez doué de ses mains. Dans le cadre de son travail, il rencontra une jeune femme, une humaine, avec qui il entretint une liaison amoureuse assez sérieuse. Hélas, l'une des plus belles périodes de la vie de Sam était devenu l'un de ses plus grands malheurs : il avait essayé de refouler sa nature de monstre en renonçant à se nourrir comme le ferait un vampire. Sa grève de la faim fonctionna un temps avant que son état ne se dégrade comme aujourd'hui. Il l'avait tué, pour ne pas dire massacré, dans son sommeil. Sam eut beaucoup de mal à s'en remettre et, depuis ce jour, il ne s'était aucunement intéressé à la gent féminine parce qu'il avait peur de reproduire les mêmes erreurs que dans le passé. Lucie s'en assurait en se servant de cet exemple et, à chaque fois, cela marchait plutôt bien.

Au vu de ce qui était en train de se passer dans les rues du Port, la jeune fille aurait pu très bien le faire lorsqu'elle tomba sur eux, mais quelque chose l'en empêchait. C'était sûrement le fait que Sam venait de se réveiller de son coma et qu'elle aurait aimé qu'il puisse croquer la vie à pleine dents avant de fuir à nouveau les problèmes. Elle prit une grande inspiration, elle ne se dégonfla pas. Il n'était pas question que son frère puisse connaître à nouveau le malheur et le désespoir pour un court instant de bonheur. « Je ne peux pas te laisser continuer à faire ça, Sam ! Rappelle-toi ce qu'il s'est passé avec Ana, tu ne peux pas impliquer d'autres personnes innocentes dans tes lubies égoïstes ! Alors, reprends-toi, mince ! », s'écria t-elle en pointant le doigt sur Alana, puis sur son frère qui ne savait plus où se mettre.

Sam relâcha, soudainement, la main de l'Archange, sans rien dire. Il la regarda avec des yeux vides, l'esprit absent et se repassa sans cesse les souvenirs qui concernaient Anastasia. Même après tout ce temps, il s'en souvenait encore et cela faisait toujours aussi mal. Replongé dans ce qu'il avait toujours tenté d'oublier autrefois au plus profond de lui, Sam s’éloigna de deux mètres, un peu hagard. Sa main agrippa son haut au niveau de la poitrine. La douleur qu'il avait connu tout à l'heure n'était rien à coté de ce qu'il ressentait par rapport aux souvenirs qu'il revivait.

A proximité d'une vitrine, Sam s'y contempla une vingtaine de secondes en touchant son reflet du bout de ses doigts. Il en était écœuré par toutes ses veines qui ressortaient sous sa peau blafarde. Il ne manqua pas de se le dire avec une voix roque : « Répugnant... ». Il frappa alors violemment la vitrine en s'égratignant le poing avec le verre et se tourna vers les deux personnes qui assistaient à la scène, une larme coulant le long de sa joue et le sang coulant le long de sa main.  

« … Anastasia, je suis tellement désolé » murmura-t-il en regardant Alana qui, étrangement, lui ressemblait selon lui - pas du tout. Il hallucinait, effectivement.
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/10/2016

Sam Beauregard
1ière Année - Classe A

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Dim 6 Nov - 10:59


featuring sam beauregard
« I didn't think i was going to see you again »

Il se passait quelque chose, et elle ne savait pas si c'était bon ou pas. Ayant relâché sa main, la jeune femme se tourna vers lui par réflexe, simplement pour vérifier si tout allait bien. Mais l'air qu'il abordait lui faisait dire que non, il y avait quelque chose qui venait de lui miner le moral. Fronçant les sourcils, elle le regarda alors qu'il se contemplait devant une vitrine. Contempler mais pas dans le bon sens du terme. Elle l'entendit à peine qu'il frappa ensuite la vitrine avec force. Surprise, elle ne le montra pourtant pas sur ses traits, devinant sans mal ce qu'il se passait. « ... Lucie, tu lui a dit quelque chose de particulier pour qu'il soit ainsi ? » Il parla ensuite d'être désolé, et d'une Anastasia.

Des souvenirs qui lui remontaient certainement, vu qu'elle n'était pas Anastasia et qu'il ne montrait qu'une expression coupable. D'accord, alors il se souvenait d'une fille à qui il avait fait quelque chose (tué peut-être?) et il la confondait avec elle. Ce n'était pas très bon, cela montrait qu'il était assez instable avec ses émotions et ses souvenirs. Qu'il n'arrivait pas à les contrôler sous certaines conditions vu que ça allait bien avant. « ... Je vois. » Devait-elle jouer le jeu ? Ou bien l'inverse ?

Elle n'aimait pas mentir, alors se prendre à son hallucination n'était peut-être pas une bonne chose. Et surtout si elle lui faisait croire qu'elle était quelqu'un, qui lui était peut-être cher avant, pour finalement qu'il devine qu'elle ne l'était pas. Bon sang, qu'est-ce que c'était que cette situation ? S'approchant doucement, elle planta son regard dans le sien, à la fois douce et sévère. « Sam, je crois qu'il faut que tu te nourrisse au plus vite, tu perds le contrôle de toi même. » Alana avait entendue parler des effets secondaire du manque d'alimentation chez certaines créatures, mais elle ne pensait pas que cela pouvait aller si loin. « Eh bien... Je ne pensais pas qu'un vampire pouvait se sentir coupable à ce point, je suis étonnée. » La jeune femme ne comptait plus le nombre de créature qu'elle avait du détruire au cours de son existence, et si elle devait se sentir coupable pour chacune d'elle, la jeune femme ne s'en sortirait pas.

La blanche n'avait jamais eu à faire à ce genre de situation, et en sentant la présence de Lucie, elle fronça ensuite les sourcils. « J'espère que tu n'es pas responsable de son état jeune fille. Cela serait bien mesquin de ta part de jouer ainsi avec ton frère. » Elle avait chuchotée, se parlant plus à elle même qu'à Lucie d'ailleurs. Soupirant doucement, elle reprit un petit sourire, presque triste, avant de s'avancer et de poser sa main sur la tête du jeune homme, qui était d'ailleurs plus grand qu'elle. « Tu devrais te ménager, tu es trop jeune pour laisser ta culpabilité te détruire. » Ses yeux clairs fixaient les siens, l'ange avait beau en être un, elle ne savait pas vraiment comment consoler les gens.
(c) chaotic evil
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 12/10/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Combat #1: Emily vs Kim
» Apolline Beauregard - en cours
» Les relations de Sophie Atlan
» Apolline ♥ Une nouvelle fleur à Versailles
» Europe de l'Ouest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: