nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto
nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto

Promenade de santé
Ven 28 Oct - 0:08


Promenade de Santé
~ Test Rp ~

La nuit avait été longue, plus que longue même, il faut l'avouer... Malgré les quelques jours passaient depuis cette soudaine mais néanmoins heureuse révélation, les nuits du jeune Ookami étaient assez mouvementées, marqué par ce qui pourrait se voir de futiles doutes qui se bousculaient dans son esprit, n'ayant que très rarement connu ce sentiment de ne pas être seul, ce sentiment d'existence aux yeux de quelqu'un... Un sentiment étranger, qu'il avait un tant soit peu de mal à comprendre, à accepter, mais qui faisait petit à petit naitre ce sentiment de bienêtre et de chaleur de se sentir vivant... Un sentiment d'anxiété qui se mêlait à un sentiment de bonheur vivement acquis en lui...

Ces deux sentiments qui n'avaient de cesse de marquer son esprit, en avaient rendu ses nuits assez désagréables à vivre, ne sachant de quels côtés se tourner, perdu entre ses doutes de ne savoir que faire face à ce lien qui venait de se révéler et le réconfort d'avoir quelqu'un vers qui se tournait, se confier et se reposer... Que dire de plus ? Rien, évitons de nous égaraient et laissons à notre jeune Ookami le soin de trouver quelques petites heures de sommeil...

Les rayons du soleil étaient déjà bien présents, envahissant avec douceur la pièce vide de toute autre présence que la sienne sur laquelle se posait, avec une certaine lenteur, le regard vide et encore somnolant du jeune Ookami... Qui, malgré l’infime fatigue qui pouvait se voir sur son visage, signe de sa nuit plus que mouvementé, n’en tarda pas à se mouvoir. Se levant brusquement avec une certaine lenteur en s’étirent de toute sa grandeur, affichant un air peu enjoué, ce qui était plus que probable suite au vécu d’une nuit peu agréable. Continuant lentement de sortir du peu de sommeil qu’il avait pu trouver, le jeune commençait tout aussi lentement à s’habiller lorsque la vive et mélodieuse voix d’Ene se fit entendre de portable...

" Sht… Ohayōōō !! Yoru, tu es réveillé ?! "

Ene était plein d’entrain dès le réveil, comme à son habitude, que le jeune Ookami lui, avait encore un peu de mal à s’en habituer, mais étrangement, cette bonne humeur et ce caractère quasi tout le temps enjouait dont elle faisait preuve ne lui déplaisait pas bien au contraire. Ene ! Intelligence artificielle habitant son portable et ainsi quasi à chaque instant présente à ses côtés, l’alarmant de ses nouveaux messages & appels, le rappelant à l’ordre, le motivant pour bouger, au plus souvent lorsqu’il avait des rendez-vous comme aujourd’hui. Bien qu’elle soit artificielle et faite d’un programme, elle avait le mérite de supporter ce grand nigaud plus que flemmard qu’était le jeune Ookami, lui répondant d’un ton pour le moins désabuser comme chacun matin.

" ‘Ayō’… Ouais, je suis debout…’ "

" Dépêche-toi, tu vas être en retard... Je te rappelle que tu as rendez-vous avec Dai-sama ! "

Alors qu’il passait lentement sa main dans ses cheveux, les replaçant ainsi au mieux, trop flemmard pour prendre le temps de les coiffer, il ouvrit assez brusquement les yeux, venant alors poser son regard sur Ene pendant quelques secondes, perdu dans une furtive réflexion le ramenant à la réalité au souvenir de ce rendez-vous, ne le motivant pas plus que ça de se presser, déjà que son humeur massacrante était quasi à son paroxysme, il se motiva juste assez pour se dire qu’un petit sprint jusqu’en ville ne le tuerait pas... Et aurait peut-être même le miracle de le réveiller plus rapidement afin qu’il ne se présente pas devant son frère nouvellement découvert en tant que zombi. Prenant son portable assez brusquement, secouant par la même occasion Ene et attrapant au passage son keffieh grisâtre pour se le mettre autour du cou, il ne prit pas le temps de finir de s’habiller, sortant de la chambre, rapidement, claquant involontairement la porte, il allait s’affichait, malgré les quelques rayons du soleil réchauffant à peine l’atmosphère, affublé d’un simple t-shirt sans manche et de son keffieh comme fine protection pour le haut de son corps en ce doux froid d’hiver qui venait de s’installer sur Hikari...

" On est arrivé ? C’est pas trop tôt, mon pauvre petit fessier informatique en a pris un coup ! "

" Désolé, Ene… Et, merci… "

" T’en fait pas va, je commence à avoir l’habitude hi hi ^^ Bon, je te laisse, Byouh ♥ Shht… "

Ralentissent doucement le pas à l'approche de la rue Shôten, le jeune Ookami prit à peine le temps de reprendre le peu de souffle qu'il avait dépensé pour y arriver alors qu'il continuait son avancée, jetant de furtifs regards sur les différentes boutiques de parts et autres de la rue pour le moins vivante en ce jour ou pour autant qu'on ne sache, la plupart des êtres l'animant étaient s'en nul doute les jeunes gens habitant le pensionnat et par conséquent, étant actuellement en cours... Et oui, malgré son statut d'étudiant, notre jeune Ookami n'était pas du genre à être intéressé par les études, mais plus du genre à dormir en cours ou comme maintenant à les sécher, ce qui pouvait paraitre assez surprenant venant de son frère, travaillant, bien qu'à mi-temps désormais, comme prof au lycée. Cette idée, qu'il puisse le sermonner pour ses nombreux égarements, ne l'avait même pas effleuré jusqu'à auparavant. Mais cette idée ne l'inquiète pas plus que ça, il faut l'avouer, ce n'est pas comme si sa vie allait à présent dépendre entièrement de lui bien que se trouvant dans la position de grand-frère...
Bien que ça ne l’inquiète nullement, le jeune Ookami avait encore cette pensée en tête alors que son attention fut portée sur un petit attroupement devant une boutique.

" Petite crevure ! Je ne vous permets pas de nous manquer de respect ! Soyez déjà heureux de vous en sortir indemne ! "

Se trouvant encore à quelques mètres de ce petit attroupement, on pouvait facilement voir que la situation s'envenimer assez rapidement, alors qu'un petit détail sur l'un des protagonistes attira vivement son regard. Ses gênes animales, mais, en particulier cette couleur qui affublait sa chevelure, une couleur qu'il avait l'habitude d'avoir à portée de regard ces derniers temps. Il ne lui fallut que peu de temps pour reconnaitre son frère, qui semblait être au cœur de ce petit affrontement et l'ayant compris, il ne lui fallut rien d'autre, nul besoin d'une raison bien précise pour l'inciter a si mêler, si ce n'est une chose qu'il redoutait, une chose qu'il ne préférait ne jamais revoir refaire surface... Mais comme l'on pouvait s'en douter dans pareille situation, les choses ne tournent généralement pas dans le sens attendu...

Ce qu’on pourrait voir comme un semblant de combat débutait à peine, alors que le Kitsune se défendait comme il pouvait face aux imposants Usagis, contre lesquels il avait d’engager l’affrontement. Immobilisant l’un de ces adversaires avec un coup direct et bien placé au niveau de l’entrejambe, obligeant ce dernier à ce recroquevillé sous l’effet de ce coup quand hélas, le deuxième ne tarda pas à l’immobiliser à son tour, lui sautant dessus pour le mettre à terre avant de se défouler sur lui. Le jeune Ookami, assistant à la scène, tout en se rapprochant n’avait pas pressé le pas, bien que la vision de son frère se faisant malmener n’arrangeât en aucun cas son humeur et n’allât en aucun cas rendre son rôle dans cet affrontement agréable, bien au contraire...

Une entrée pour le moins fracassante dans ce combat, venant brutalement agrippait les oreilles de l’Usagi plaquant son frère au sol, pour attirait son regard vers lui alors que le jeune Ookami armé déjà son coup. Une frappe directe et violente de son poing et genoux en parfaite synchronisation visant un même et unique point... Se faisant alors repousser par cette soudaine frappe à plein visage libérant ainsi son frère. Pendant que son compère, se remettant du coup administré à ses parties intimes fut assez surpris, relevant à son tour le regard, d’assistait à la chute de son compagnon.

" Que crois-tu faire là, petit morveuu.... "

Pris de colère semblerait-il, il vint agrippait le jeune Ookami par le t-shirt, l’agressant de ses mots qu’il nue le temps de finir de prononcer avant de se faire repousser à son tour, comme son compagnon avant lui, mais quant à lui d’un brut coup de tête. Se reculant de quelques pas avant de vouloir revenir pris de court, agrippait le jeune Ookami qui fut plus rapide que lui a ce jeu-là.

" S’en sortir indemne ? Petit morveux, hein ?! Voyons voir si tu te permettras de craner en changeant la donne… "

C'est sur ces mots, que le jeune Ookami entré vraiment dans cet affrontement, laissant place à cette chose tant redoutait, laissant place à cet être qu'il avait un jour et pendant de longues années étaient... Un animal ! Oui, un animal, c'était s'en doute le mot qui convenait le mieux à cette personnalité bestiale qui venait d'être réveillé. L'on pouvait le voir à ce regard qu'il affichait, ce regard rendu obscure par ses pupilles dilatées, un regard sombre et dépourvut de toute émotion. N'ayant plus que son objectif de vue, ses gênes l'habitaient plus que tout autre hybride, non, même hybride ne pouvais convenir à cette transe qu'il vivait, plus qu'un hybride, c'était un loup un vrai, traquant sa proie sans un soupçon de bonté, n'éprouvant plus qu'un semblant de pitié et encore moins maintenant qu'il venait de piéger sa proie entre ses griffes, resserrant son étreinte sur le poignet de l'Usagi, à la limite de lui briser tout en exerçant une pression sur sa main, lui procurant une douleur, telle qu'il essayait en vint de s'en défaire. Une douleur tel, que prenant de l'importance, le mettait lentement à terre, ayant juste assez de force pour se maintenir sur ses genoux quand soudain, le jeune Ookami vint violemment frapper de plein fouet au visage, lui assénant un brutal coup de pied l'envoyant valser contre le bas de l'encadrement de la vitrine.

Tendant l’oreille, un furtif et infime bruit de mouvement, se décale de quelques centimètres pour l’esquivait, se tournant pour faire face, un simple mouvement du bras pour rompre les mouvements de son adversaire, un crochet du droit visant les cotes pour le déstabiliser, un deuxième l’empêchant de reprendre sa garde et un crochet du gauche bien plaçait au niveau de la mâchoire pour le mettre à terre. Ces simples mouvements et cet esprit bestial, développant et affinant ses sens, venaient effectivement de changer la donne. Bien qu’il n’ait préféré ne jamais plus apparaitre ainsi devant nulle personne et surtout pas devant son frère, cette pensée se stoppa nette à la sensation d’une légère bousculade, encore pris dans le mouvement de l’affrontement et réagissant au quart de tour...

Se saisissant d’un nouveau poignet, étrangement plus fin, qu’elle ne fut pas la surprise du jeune Ookami lorsque son regard se posa sur une demoiselle Usagi et qui plus est, charmante. La vision de cette dernière apaisa étrangement l’esprit bestial du jeune Ookami, perdant peu à peu ses pupilles dilatées, retrouvant un regard que l’on pourrait dire normal, affichant de nouveau ses yeux hétérochrome. Revenant lentement à lui, il se rendit bien vite compte de ce qu’il venait de faire, voyant les deux Usagis à terre, se plongeant dans une réflexion intérieure qui fut plus que rapidement stoppait à l’entente d’un petit groupe des représentants de l’ordre en approche.

Dans la précipitation, le jeune Ookami appuyant son frère dans leur fuite enfin d’éviter les ennuis, ne s’était probablement pas rendu compte qu’il empoignait toujours la demoiselle, l’entrainant involontairement dans leur fuite, venant prendre refuge en l’immensité du parc Heisei...


Nombre de mots: 1942 mots sans les dialogues.
Vos points positifs: Que dire ?! XD Bon au-dessus, c'est un rp qui date un peu (j'écris surtout à la deuxième personne maintenant) et c'est ce que sa donne quand je pars en tripe, mais maintenant, je tourne plus entre les 350/500 mots, ou plus si bien inspiré, parce que les pavés, c'est bien beau mais parfois, je trouve que sa aide pas à faire avancer la chose, donc j'essaye de rester dans la simplicité, un post ni trop long, ni trop court et qui fait avancer le rp.
Vos points négatifs Quand j'ai pas d'inspi c'est l'horreur ! Je prends masse de temps pour répondre, car j'essaye quand même un minimum de faire une réponse potable (même si je suis capable de répondre un truc tout moche et tout riquiqui --' désolé d'avance). Du genre un peu perfectionniste, si je ne suis pas content de ce que j'ai pondu, j'ai tendance à tout réécrire... Vive le chieur XD

Souhaitez-vous devenir un professeur ? Oui [ ] Non [x]
Souhaitez-vous être pris en charge par un professeur ? Oui [ ] Non [x] Ça devrait aller, je pense ^^

© Halloween
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 24/10/2016

Cyanure
4ième Année - Classe B

Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Sam 29 Oct - 17:48

Test RP - Cyanure


Quand j'ai vu ce pavé.. J'ai été découragée.. désolée de ma lenteur pour valider ton Test -admet son erreur-
Doonc, pour moi c'est carrément ok ! Bien que je me doute que ce n'est pas un exemple typique de tes RP (parce que pondre des 2000 mots par rp, je doute). Mais, je prends quand même. Alors... Niveau critique, c'est simplement le style de RP habituel qu'on voit couramment, donc il n'y a pas grand chose à dire ni à ajouter, je n'ai pas remarqué grand faute et c'était fluide.

Verdict

Nombre minimum par RP: 550 mots


"I'm so fighting for peace"

Tom la colle qui m'avoue son amour:
 
avatar
Messages : 203
Date d'inscription : 19/09/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/100  (0/100)
C.G:
0/100  (0/100)
Humanité:
0/100  (0/100)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une simple promenade de santé, hein Phelim?! ( RP dans le passé )
» Une promenade de santé pour Pitters ?
» [Fe] Promenade de santé - Rp Wonderland
» [Rang C] Une promenade qui tourne mal...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: