nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto
nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto

Today is a bad day !
Mer 2 Nov - 6:52

Today is... a bad day ?


Les paupières lourdes et le corps encore frêle de bon matin, Hodge avait eu du mal à se réveiller. Ils n'ont pas idée de la faire travailler avant l'ouverture même de l’académie. C'est dur, d'être secrétaire. Et puis, elle a beaucoup plus de responsabilités, désormais. Hodge a une sacrée chance d'être rapide dans son travail. Ainsi, elle peut se la couler douce des heures en s'occupant avec ses activités préférées. Se mettre du verni, bouffer d'la pizza en buvant une bonne bière, lire des magazines où les mannequins sont pas mal, et/ou regarder un film avec son portable.

La donzelle finit par se lever, après une dizaine de minutes de retard, et va se faire un chignon (à la va vite, bien évidemment) en se fixant dans un miroir. Elle enfile un haut rouge, un slim noir troué aux genoux (elle trouve ça amusant), et fait une grimace à son reflet avant de rire. Après avoir enfilé ses bottes tâchées de boue, la secrétaire prit enfin le chemin jusqu'à son bureau.

Les couloirs étaient vides. Seuls ses talons compensés résonnaient en écho dans le hall, et non pas des voix aigus d'enfants complexés par leurs boutons. En passant par l'extérieur, Hodge extirpa de sa veste une cigarette qu'elle avait roulé elle-même la veille. Elle ne peut s'empêcher de fumer tous les matins, avant d'aller à son bureau. Avant, la secrétaire avait déjà fumé à l'intérieur. Mais à cause d'elle, l'alarme incendie à fini par s'enclencher, et avait fais fuir la moitié de l’académie à moins de 50 mètres de l'école. Suite à ça, le directeur lui interdit formellement de fumer à l'intérieur.

En expirant par le nez (tel un bélier en furie), la fumée vient lacérée le bas de son corps. Le silence est pesant. Mais agréable pour Hodge. Cette démone a beau avoir le caractère le plus merdique de toute l'école, elle déteste les gens bavards. D'ailleurs, c'est pour cela qu'elle était généralement désignée pour surveiller les élèves collés. Même si Hodge détestait faire ce sale boulot, elle était bien contente que les gosses ait retenu qui elle était, et qu'il ne fallait pas la faire chier.

Finalement, la secrétaire jette sa cigarette au loin, l'écrase violemment, et reprend le chemin jusqu'à son bureau. Juste devant sa porte, deux professeurs qui ont entre leurs mains des piles de dossiers. Hodge soupire, et passe à côté d'eux sans leur accorder d'attention. Elle ouvrit la porte de son bureau, dû légèrement forcer à cause des feuilles (au sol) qui coinçaient l'entrée, et finit par s'installer derrière son bureau en marchant sur des feuilles d'un air blasé. Enfin, la secrétaire s'installe confortablement, déposant son paquet de cigarettes au coin de la table d'un geste délicat, et fixe ses interlocuteurs d'un air intrigué. L'un d'eux regarde ailleurs, habitué à recevoir des maux de tête après l'avoir fixé quelques secondes, tandis que le deuxième se précipite vers Hodge pour poser sa pile de papiers devant les yeux de l'interrogée : « Voilà les dossiers des dernières années. Il faudra que tu vérifies que tout est en ordre. » Il se mit à la fixer, l'air terrifié, et s'écarte brusquement. Il se fait dépasser par le deuxième, qui pose à son tour une pile de dossier (plus grande encore) sur le bureau de la secrétaire. « Et voilà ceux des deuxièmes années. » Il ne la regarde pas, les yeux rivés vers le paquet de cigarettes posé au coin du bureau. Puis, il se détourne et lui souhaite une agréable journée, avant de quitter la pièce calmement. Le deuxième le talonne en se tenant le ventre, poussant de petits gémissements de douleur.

Un sourire se dessine au coin des lèvres de la belle, tandis qu'elle pousse la plus grande pile afin que les feuilles s'éparpillent au sol. Puis, elle allume une musique sur son portable, et s'amuse à augmenter le son de son téléphone, telle une adolescente en pleine puberté.

Mais c'était jusqu'à ce que le directeur en personne vienne la sermonner. Quel chieur ce type ! Il ferait mieux d'prendre sa retraite aussi. Ou de se détendre. A base de drogue, tiens, il sera déjà plus agréable ! Finalement, le supérieur d'Hodge lui demande d'imprimer le document qu'il vient d'envoyer car "son imprimante ne marche plus". La noiraude garde son silence, le temps d'imprimer le document en question, et d'observer la feuille voler jusqu'au sol. La voilà ! Cependant, le directeur semble avoir perdu le chemin de cette foutue feuille des yeux, ce qui lui vaut un petit coup de main de la part de sa secrétaire. « A droite, là, à côté de l'étagère. » Seulement, à droite, à côté de l'étagère, il y a au moins une cinquantaine de feuilles éparpillées par terre. Et Hodge semble trop occupée à taper un e-mail, à l'attention de sa collègue, Ophélia.

Le directeur soupire bruyamment pour se faire remarquer, exaspéré par tant d'indifférence. Il n'eut qu'un simple regard de la part de son employée. Puis, il la sermonne à nouveau, obligeant à Hodge de l'aider. Celle-ci se lève enfin, fait quelques pas en direction du vieux, et attrape une feuille en partie cachée par une autre. « Ce n'était pas si compliqué, non ?! » Sans un mot, le directeur s'éloigne, puis, au moment d'ouvrir la porte, il se tourne vers elle et lui dit d'une voix autoritaire : « Miss Jonhson. Il faudrait songer à ranger votre bureau. Et jeter les canettes de soda à vos pieds ! » Puis, il partit.

L'après midi se déroule de la même manière que la matinée. Agaçante, et chiante. Hodge se fit sermonner par une partie du personnel, mais jamais elle ne broncha. Elle ne disait mot, et ne faisait que faire son travail.

Au final, beaucoup se plaignaient de son comportement agaçant, mais tous savent qu'elle est organisée dans son bordel monstrueux. Et personne n'ose lui dire un mot, car cette démone a un certain don, pour s'occuper de la paperasse, et des gens chiants


Nombre de mots: 1062
Vos points positifs: Euh... On comprend c'que j'dis ?
Vos points négatifs L'orthographe.
Souhaitez-vous devenir un professeur ? Oui [ ] Non [X]
Souhaitez-vous être pris en charge par un professeur ? Oui [ ] Non [X]

J'avoue que la fin... je ne la voyais pas. Alors j'ai décidé de la mettre comme ça, sinon j'aurais continué jusqu'à ce qu'elle pionce... Désolée, et bonne lecture :pantsu:

avatar

Invité
Invité
Ven 4 Nov - 19:16

Test RP - Nameless  


J'avoue qu'au début j'ai eu du mal avec ton style de RP, mais finalement on s'habitue vite et cela devient vraiment sympa a lire je trouve, tu montre bine le sale caractère de ton personnage (quelque chose me dit qu'entre Hodge et Hayao ca va pas être simple les discussions xD)
Verdict

Nombre minimum par RP: 400 mots sans les dialogues
avatar

Invité
Invité
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» What 's the date today ?
» GEMMARD ✖ i hurt myself today, to see if i still feel
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» President Clinton on Meet the Press today
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: