nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto
nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto

Potes de colles...Pour le meilleur et pour le pire!
Mer 2 Nov - 8:42


Potes de colles...Pour le meilleur et pour le pire!
~ with Zen Minagawa

Il y a des jours comme beaucoup et bien malheureusement comme celui-ci, où tu aurais de loin préférer rester à paresser, que cela soit à vagabondé d'ici et là comme à ton habitude, en ses divers paysages qu'abrite cette mystérieuse île où tu avais largué tes minimes bagages depuis et à ton grand étonnement, déjà quelque temps, ou bien encore au dortoir, enfermé dans ta chambre à comater tranquillement sous ta couette. Et cela n'en aurait peut-être était que trop beau, mais ne rêve pas trop, car bien malgré toi et suite à tes diverse et fréquents non actes de présence en ces multitudes de cours quelqu'ils soient, tu te voyais dans l'obligation de te rendre en perm ou bien, tu pourrais très certainement faire une croix sur ton squattage prolongé à Golden Age.

Bien que ne trop peu enchanter à l'idée de ces inlassables minutes d'ennui qui aller bientôt suivre, tu n'étais nullement à t'en plaindre cependant, à l'idée de pouvoir tout aussi bien paresser d'un faux-semblant d'une minime énergie employer à la quelconque activité, probablement plus que passionnante, que le prof ou surveillant en charge de cette perm confiera, à toi et aux probables autres incapables et/ou insupportables élèves en tous genre et n'en faisant qu'à leurs envies, à se demander quel est l'intérêt de votre présence en cette académie si ce n'est pas pour suivre les études qu'elle propose, mais laissons cela de côté pour l'instant.

Déambulant nonchalamment dans les couloirs de cette dernière, sans rencontre de la moindre résistance d'aucunes sorte, déserté de toute présence à cette heure de la journée si ce n'est de la tienne bien évidemment, alors que tu diriges tes pas sans grande hate en direction de l'amphithéâtre, salle que l'on t'a désigné comme celle qui accueillerais la perm en ces jours ou toutes les autres salles de cours se voient indisponibles.

Un tant soit peu déconnecté de la réalité, te laissant porter instinctivement par tes pas, tu atteignais enfin ta destination après ces quelques lignes relatant tes minimes mésaventures sans grands intérêts si ce n'est que pour combler l'espace... De retour à la réalité, à l'approche de cette porte marquant l'entré de l'infime frontière qui se tenait entre toi et cette salle ou tes mésaventures aller s'en nul doutes n'être que prolongées. Et bien malgré ce fait, cette pensée qui t'avait traversé l'esprit, il ne te fallut que quelques secondes pour franchir cette frontière en ne poussant que légèrement cette porte qui se tenait, allé savoir par quel fait, entrouverte alors que tu pouvais constater, une fois celle-ci passer, que la salle semblait étrangement dépourvue de toutes présences, que se soit celles d'un prof ou d'un surveillant comme d'élèves.

Et oui, te connaissant, tu ne l'auras surement pas remarquer et quand bien même tu l'aurais fait, tu ne t'en serais que peut souciais, mais tu étais bien, et aussi étrange que cela puisse paraître, pour le moins en avance de quelques minutes sur l'heure convenue. Mais comme dit si peu plutôt, ne t'en souciant que peut et ne cherchant nullement la raison de ta seule présence ici, qu'il ne te fallut que quelques secondes pour aller t'affaler sur la scène afin d'y patienter tranquillement à l'attente de la probable et imminente arrivée de ceux comme toi, devant être présent au rendez-vous.  

© Halloween
avatar

Invité
Invité
Jeu 3 Nov - 18:33
Potes de colles… Pour le meilleur et pour le pire ! [ft. Cyanure]

    Il marchait d’un pas lent. Très lent, attestant d’une motivation au plus bas. En même temps, quand il fallait se rendre en heure de colle, il ne faut pas s’attendre à ce que les étudiants y aillent le cœur gai et léger, sautillant même sur le chemin.
    Son renard le suivait mais traînait sur la route quand il voyait voler des mouches.

    « Je trouve ça bête de te punir. Tout ça pourquoi ?

    Parce que tu t’es seulement endormi en classe. Peuh, cette école me fait rire. Dire qu’avant, on pionçait au lieu de faire le ménage au sanctuaire. »

    À ses mots, Zen eut un sourire. Un sourire triste, empli de nostalgie et de souffrance. Il est vrai qu’avant d’atterrir sur cette île, ils se la coulaient douce au sanctuaire shintô où ils résidaient. Quand les autres kitsune demandaient à Zen d’aider aux tâches ménagères, il partait se promener dans la montagne à côté. Quand la déesse Inari lui demandait de méditer, il préférait dormir au soleil et profiter de l’air vivifiant.
    Au moment présent, il était au rez-de-chaussée, sur le point de se rendre dans l’amphithéâtre de l’académie. Pour une fois, l’heure de colle des élèves allait se dérouler là-bas. Généralement, les surveillants trouvaient toujours une salle de classe libre et ça, Zen le savait très bien.
    … Oui. Il faut avouer que Zen Minagawa est assez connu parmi les surveillants. Connu non pas pour des résultats académiques excellents, très loin de là. Il est connu pour dormir en cours et donc se faire souvent coller, pour sa motivation frôlant le zéro, ainsi que pour ses médiocres résultats scolaires. Tout le monde se demande bien ce qu’il peut faire ici.

    Dans les escaliers menant au premier étage, les autres élèves le fixaient. Déjà parce qu’il était sous forme humaine, ce qui n’était pas très courant dans cette académie, et parce qu’il avait un look assez atypique. Il portait en effet un uniforme de samurai japonais et une épée dans son fourreau sur le côté. De plus, il portait un masque noir recouvrant la partie inférieure de son visage et laissant sa bouche visible.

    Arrivé devant la porte tant attendue, Zen l’ouvrit et son renard Kai se glissa à l’intérieur. L’amphithéâtre était décidément majestueux, avec des bancs hyper-confortables, parfaits pour faire une sieste. Testés, approuvés et adoptés par Zen. D’ailleurs, c’était l’heure de la sieste pour lui mais pour dire vrai dans son cas, c’est tout le temps l’heure de dormir. Finalement, il était assez content de se retrouver ici : une heure de colle, ça peut être associé à une heure de sieste.
    Il entendit soudainement son renard glapir, inintelligible pour ceux ne comprenant pas le langage des renards :
    « Hé regarde Zen, y’a un mort ! »

    Le regard du garçon aux cheveux blancs parcourut toute la salle vide de présence avant de s’arrêter sur la scène. Son renard orange s’était mis sur un type affalé. Mais c’est qu’en plus il était en train de piétiner le bras de l’inconnu pour s’amuser !
    « … Il n’est pas mort. »

    Zen se rendit sur la scène pour observer le « mort ». Il était grand et avait les cheveux d’un bleu sombre, et le kitsune savait qu’il n’était pas surveillant ici, étant donné qu’il les connaissait tous. En s’approchant plus, son instinct d’esprit renard le mit en garde. Il ressentait une atmosphère plus lourde… et sombre.
    « Kai, fais attention. »

    Le petit renard était toujours sur l’individu lorsqu’il sembla comprendre qu’il pouvait être dangereux.

Zen parle en #FE9A2E
Kai parle en #FAAC58


Zen parle en #6495ED
Son renard Kai glapit en #FFA07A
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 04/10/2016

Zen
3ième Année
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'oscar de meilleure actrice pour Marion Cotillard
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Pour le meilleur et pour le pire (PV : Joker)
» Apollon – dieu pour le meilleur et pour le pire
» Pour le meilleur et pour le pire [Hadès]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: