nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto
nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto

Respect ou zèle, l'intérêt des cours pour tous.
Mar 27 Sep - 10:31

Respect ou zèle, l'intérêt des cours pour tous.


Bruits de goutte d’eau heurtant le sol, de grincements significatif de portes et autres fenêtres s’ouvrant petit à petit, de chuchotement dans le couloir… La journée venait à peine de commencer pour les élèves lorsque notre bel protagoniste s’éveilla à son tour. S’extirpant doucement de la baignoire à demi remplis, Océanne prit de longues minutes avant de retracer le chemin parcouru jusque-là et de reprendre ses idées-là où elles s’étaient arrêtées. Effectivement, faisant « surface » tout doucement, l’élémentaire avait prit l’habitude de séjourner dans les eaux stagnantes de la baignoire, tandis que les autres élèves dormaient. Malheureusement pour elle, la nuit et le jour n’avaient pas encore de signification, il avait même était difficile de lui faire comprendre les premiers jours l’utilité de dormir et de laisser dormir ses camarades de classe, que ceux-ci en avaient besoin et que c’était même obligatoire ! Ainsi, se laissant là, immobile et silencieuse, l’élémentaire éviter de déranger qui que ce soit. Malheureusement, cette stagnation avait pour contrepartie de la voir se délier légèrement avec les micros vibrations de l’eau. Alors imaginez le temps qu’il lui fallait chaque matin pour se « reformer » dignement et éviter ainsi de sortir de sa chambre, un œil plus gros que l’autre, ou encore des membres ou une bouche excessivement grande ? Ses camarades ne s’en seraient pas remis et elle aurait créé la cohue générale sans le vouloir.

C’est alors après quelque longues minutes qu'Océanne sortit de son bain. Prenant le temps de vérifier une dernière fois l’intégrité de son corps sous toutes les coutures, elle finit par sortir de sa chambre. Passant en dessous de la porte au lieu de l’ouvrir comme tout le monde, notre belle petite flaque se promettait une énième réprimande ! Mais pourquoi personne ne voulait comprendre qu’il était encore dur pour elle d’exercer une pression assez puissante afin d’enclencher un mécanisme ? Elle était d’accord avec l’idée qu’elle se devait de faire un effort afin de devenir plus « humaine », mais quand même, c’était injuste quelque part ! Se reformant alors rapidement par-delà la porte, Océanne salua chaque élève passant devant elle sans bouger. Inclinant l’échine et ne la redressant que lorsque le couloir finit par se vider, elle entreprit sa marche vers la salle de cours. L’élémentaire avait aussi beaucoup de difficulté à comprendre la différence entre respects aux aînés et respect tout cours. Elle en faisait toujours beaucoup trop et finissait tout le temps par se faire mépriser pour son zèle apparent.

*Les êtres humains son définitivement étrange. Ils sollicitent le respect d’autrui et se considèrent comme principale destinataire de la bonne grâce du monde. Peut-être est-ce leur manque de connaissances des mondes extérieurs, ou d’un trop-plein d’assurance obtenu avec les années… Je dois vraiment faire le nécessaire pour les comprendre au plus vite.*

L’ego des être humanoïdes intriguer toujours autant notre petite rivière ambulante. Mais se complaisant dans sa situation et consciente de l’intérêt de sa mission, elle faisait profil bas de bon cœur. Après tout personne ne la comprenait et il lui était encore très difficile d’entretenir une discussion autre que dans le langage dit « élémentaire ». Les vibrations et les fluctuations de bruit propre aux humains étaient réellement difficiles à retranscrire sans palet rigide et dur. Océanne comprenait plus que quiconque l’intérêt de retranscrire le corps humain. Celui-ci définissait l’intégration de l’espèce dans le monde dans lequel elle vivait et l’effort significatif prouvant son désir d’appartenance. Ainsi, refaite de surplus de motivation quotidiens, Océanne reprit sa route en direction de la salle de cours. Faisant bien attention à ne jamais heurter ou croisé qui que ce soit, elle finit par arriver devant sa salle. Fixant une dernière fois l’intitulé du cours au tableau, elle confirma sa destination et entra. Attendant d’intercepter l’attention de son professeur, l’élémentaire salua son aîné respectueusement et attendit d’être invité à entrer et s’installer. Puis… Vint finalement le moment tant attendu.


- « Mademoiselle Océanne, bonjour. Vous pouvez entrer et vous installez. »

- « Me…ci p..ofesseu.. »


Nombre de mots: 671
Vos points positifs: Un désir de diversité et une adaptation volontaire.
Vos points négatifs Un trop peut de maîtrise de la Grammaire et un manque significatif en Orthographe et Conjugaison.
Souhaitez-vous devenir un professeur ? Oui [ ] Non [X]
Souhaitez-vous être pris en charge par un professeur ? Oui [X] Non [ ] S'il vous plaît.


Respectueusement,

avatar

Invité
Invité
Mar 27 Sep - 13:34

Test RP - Océanne


Pauvre petite Océanne, ce ne sera dur pour elle de comprendre le fonctionnement et de s'adapter :( Mais, ce sera aussi très intéressant de suivre le développent de celle-ci. Rp agréable à lire, tu n'as pas de problème, petites fautes par ici et par là, mais rien de vraiment très grave.

Un détail, évites de mettre des couleurs fluo sur du blanc, ce n'est pas agréable pour l'œil, même si je suis moi-même fan du cette teinte de bleu.

Personnellement, je ne pense pas que tu aies réellement besoin d'un professeur, tu sais bien te débrouiller. Mais, si jamais tu sens un réel besoin de te faire parrainer, n'hésites pas à me mp (:

Verdict

Nombre minimum par RP: 400 mots


"I'm so fighting for peace"

Tom la colle qui m'avoue son amour:
 
avatar
Messages : 203
Date d'inscription : 19/09/2016

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des fois, je donne cours. Pour tous ceux que ca intéresse.
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» Des cours intéressant mais rien que pour leur contenu.[Pv Nicholai][termine]
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: