nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto
nom dupartonom dupartonom dupartonom duparto

Silence dans la salle. || Lucie Olympe Morel
Dim 25 Sep - 12:32
Lucie Olympe Morel

image de ton personnage 132*177 / Redimensionnement automatique
Sexe:
Âge: 24 ans, depuis que tu es réapparue en âme errante.
Race: Feu follet. Il faut entendre par là, une âme en peine, d’enfant mort sans baptême. Qui est revenu dans le monde des vivants pour jouer de vilains tours aux voyageurs. Les garnements attirent, de leur douce lumière, les voyageurs au fond des marais pour les faire se noyer ou au fond des forêts, au bord des précipices, pour les faire tomber.
Le résultat reste le même. La mort.
Étiquette:La tour/ La tempérance /
Rang: Professeur d’histoire "des monstres".
Orientation sexuelle: Asexuelle, elle n’y pense pas vraiment. Mais on peut dire qu’elle est panromantique.
Langue(s): Tu parles, écrit et comprend parfaitement le français, qui est ta langue natale. Cependant, tu as aussi appris l’anglais quand tu es partie étudier à Golden Age.
Nationalité: Française.


Physique & Mental

Depuis que tu es revenue sous les traits d'une créature fantastique, oubliant tout ce que tu avais vécu avant, ton comportement à souvent changer. Le plus souvent passant d'un extrême à l'autre. Tu aimes le changement et ça se voit.

Tu peux remercier ton mentor. Papa Feu follet. Celui qui t'a accueillis les flammes ouvertes. Qui t'a forcé à aller à l'école des monstres. Au fil des années d'apprentissage à Golden Age, tu as compris, Lucie, que ce que tu faisais subir au pauvre voyageur n'était pas humain. Ce n'était pas quelque chose à faire. Tu te devais de changer de comportement. De devenir plus humains ? Plus gentille et social. Si tu ne voulais pas finir ta vie seule. Perdu. Dans une forêt sombre et pas accueillante.

Tu as laissé la fourberie et l'envie de massacre dans un casier en acier. Casier que tu as ensuite cadenassé. En te promettant de ne plus jamais l'ouvrir. Et pour l'instant, tu y arrives Lucie. Tu n'y as pas touché. Depuis que tu as 18 ans, tu te comportes comme un bon monstre. Tu essaies de te racheter pour les fautes que tu as commises dans le passé.  

Tu es devenue une personne douce et gentille, qui s'inquiète des personnes qui l'entourent. Tu es généreuse avec eux. Leur offrant ton temps et ton aide, sans ronchonner, te plaindre ou demander quelques choses en contrepartie. Tu as toujours un mot gentil à partager, entre deux phrases franches et directes. Tu ne le contrôles pas vraiment. Quand tu as une chose à dire, tu le dis. Tu ne passes pas par quatre chemins. Tu vas droit au but sans faire de détour. Tu ne brodes pas… Mais sans jamais être vulgaire et avec beaucoup de politesse. Vouvoiement, formule de politesses, remerciement sont de rigueurs quand tu communiques.  
Continuons dans la douceur. Tu es une personne sensible et émotive. Il t'arrive, parfois, de pleurer pour tout et n'importe quoi. D'année en année, ton cœur s'est transformé en guimauve que la chaleur de ton corps rend moelleux et délicieux. Tu ne te l'avoueras jamais, mais tu es une grande romantique, Lucie, tu verses toujours une petite larme quand tu regardes un film à l'eau de rose. Chose étrange, tu es une fille forte. Tu ne pleures pas quand tu te blesses. Tu restes de marbres. Serrant les dents, le temps que ça passe.

Lucie, tu t'es changée en une femme réfléchie. Qui pèse le pour et le contre, à chacune des décisions que tu prends. Tu ne fais jamais rien sur un coup de têtes. Sauf quand le sang bout en toi. Quand tu te mets en colère. Et ça peut t'arriver souvent. La colère n'est jamais loin. En rien ne peut te faire basculer. Tu es lunatique à souhait.

Tu es une femme brillante, intelligente. Tu n'oublies jamais ce que tu as lu grâce à ton excellente mémoire visuelle. Tu apprécies utiliser ta mémoire pour te rapprocher de tes élèves. Pour sympathiser avec eux. Leur faire comprendre que tu t'intéresses à eux, à leur histoire. Ce qu'ils ont vécus. En parlant de tes élèves. Tu essaies, que les cours que tu leur dispenses, soit intéressant et passionnant. Pour donner envie à tes petits écoliers de revenir écouter tes histoires sans traîner les pieds dans couloirs. Ton aisance à l'oral t'aide beaucoup à t'orienter vers cet objectif. Mais tu sais être sévère quand il le faut. Faire les gros yeux et prendre une grosse voix.  

Pour finir, tu es maniaque. Tu aimes que tout soit bien rangé et carré. Que rien ne dépasse. Il t'arrive d'être angoissé et stressé surtout après une nuit de cauchemars qui deviennent de plus en plus nombreux. Lucie, tu es gourmande, jalouse et possessive avec les personnes que tu affectionnes. Et tu es rancunière. Ta bonne mémoire joue un rôle là-dedans. Tu ne peux pas oublier quand quelqu'un te fait un coup-bas.

On te distingue facilement dans la foule. Tout le monde te remarque. Tu n'arrives pas à passer inaperçu. Le monde se retourne sur toi quand tu passes. Pauvre Lucie, tu aimerais passer inaperçue. Être discrète. Pouvoir te faufiler dans le décor sans que personne ne te fixe.  
Avec le physique que tu as c'est assez compliqué. Explication. La couleur de tes cheveux ne passe pas inaperçue. Ton roux flamboyant, rappelant la flamme d'une bougie, illumine le sommet de ta tête. C'est la première chose qu'on voit chez toi. La première chose qui accroche le regard.  

Tu es une femme assez petite Lucie. Tu ne mesures qu'un petit mètre cinquante-quatre pour un poids plume. Tu es fine, la peau sur les os. On pourrait croire que tu peux t'envoler à la moindre bourrasque de vent.  
Ta peau devient légèrement jaune quand tu t'illumines dans le noir, mais elle garde sa douceur. Et on distingue encore mieux les taches de rousseurs qui parsèment ton corps.
Ton visage se compose de deux billes marron surmonté de fin cils courbés. Au centre un petit nez retroussé. Une bouche aux lèvres fines. Et sur le front un bandeau avec un rubis rouge, tenant les deux mèches qui souhaitent tomber sur son front.
Tu fais toujours très attention à ta façon de te vêtir, à te coiffer. Tu es coquette et jamais tu sortiras de ta chambre mal fagoté. Tu aurais bien trop honte.

Tu peux laisser ressortir le garnement qui est en toi. Le feu follet. Tu es prête à toucher au casier d'acier quand tu n'aimes vraiment pas quelqu'un. Tu ne tues plus, tu ne supporterais pas. Tu le fais pour faire peur.

Pouvoir

La chaleur. La lumière. Une flamme. Lucie, tu as la possibilité de t'illuminer dans le noir, d'une douce lumière, qui hypnotise, qui fascine. Tu brilles telle une luciole dans l'obscurité de la forêt. C'est pour cette raison qu'on te suit. Qu'on t'observe. Ta lumière, aussi belle qu'elle soit, ne représente pas une bonne chose. Elle annonce la mort de la proie qui s'y approche, s'y accroche comme à son dernier espoir. Comme le papillon attiré par la lumière d'une ampoule. La fin n'est jamais flamboyante. Une douce chaleur s'échappe, aussi, de ta peau. Une chaleur rassurante, telle la flamme dans une lanterne ou celle d'un feu de cheminé. Tu n'as jamais froid. Et celui qui se blottit contre toi non plus.

Tout dans ton pouvoir, Lucie, force les âmes en peine, ceux qui ont besoin d'un point d'encrage, à te côtoyer, à te choyer, à t'apprécier, pour qu'ils puissent encore profiter de ta lumière, apaisant leur âme. Seule toi, connaît réellement la fin.



Histoire

Lucie, tu n'arrives plus à respirer. Tu coules. Tu sens une pression sur tes épaules. Tu essaies de te débattre. Tu griffes, frappes ton assaillant. Mais rien n'y fait. La pression ne se fait pas moins présente. L'eau rentre dans ta bouche, obstruant ta gorge. Lucie, on te noie. La vie quitte ton corps. Tu te débats moins violemment. Tes muscles fatiguent. Tu n'y arrives plus. Tu arrêtes. Tu stoppes tout, te laissant partir. Tu perds connaissance.

C'est à ce moment que tu te réveilles. Tu viens de faire un cauchemar. Le même cauchemar qu'hier. Et qu'avant-hier. Et de plusieurs soirs depuis quelques jours. Tu n'arrêtes pas de rêver de cette noyade. Tu penses savoir pourquoi, mais tu n'es pas sûre. Ton explication est que la noyade se trouve être la manière dont tu es morte lors de ta première vie. Ta vie avant que tu deviennes un feu follet.
Tu n'as aucun souvenir de ton passé. La seule chose que tu sais est que tu es morte dans d'horrible circonstance, sans être baptisé. C'est pour cette raison que tu es revenue en cette espèce. Tu cherchais une personne qui prie le Dieu tout puissant pour toi. Pour que tu puisses reposer en paix. Personne ne l'a fait.

Quand tu es devenue cette petite flamme qui ne se consume pas, tu as erré seule. A la recherche d'une chose à faire. Tu n'as pas tout de suite trouvé. T'ennuyant. Tu as commencé à t'en prendre au voyageur perdu dans les bois. Au début c'était amusant de voir c'est pauvre humain te suivre. Te demandant de les attendre. De ralentir. Mais au fil des mois, ce ne fut plus drôle. Moins passionnant. Tu as recommencé à t'ennuyer. Jusqu'au jour où tu es tombée sur ton mentor. Un feu follet, tout comme toi. Beaucoup plus vieux que toi. Qui connaît mieux la vie que toi.
Il t'a pris sous sa flamme. T'a enseigné tout ce que tu te devais te savoir sur le monde que tu parcours. Que tu hantes.

Lucie, tu lui dois encore plus. Grâce à lui, tu as rejoint les bancs de la Golden Age Academy. Ecole où tu as passé les plus belles années de ta vie. Tu y as rencontré des gens formidables. Tu as assisté à des cours passionnants. Ton comportement a changé.
Au bout de ces six années, tu y es sortie différente. Certains diraient  plus humaine.

Tu as tellement adoré ta période d'étude, que tu es resté à GAA. Tu es devenue professeur d'histoire des monstres. Tu enseignes tout ce que les futurs bons monstres doivent savoir. Ça te fait te sentir importante. Tu as enfin la sensation de servir pour quelque chose. D'avoir un but dans la vie.
Tu aimes ce que tu fais.

En parlant de ça. Aujourd'hui, tu as des cours à dispenser. Tu te lèves donc et va te préparer.
Finalement, ta vie a pas si mal tourné.


image de ton personnage 132*177 / Redimensionnement automatique
Pseudo/Nom: Pudding
Âge: 21 ans.
Comment avez-vous connu le forum ?: Par partenariat.
Votre avis global sur le forum: Vous êtes beau, vos smileys sont géniaux. Y a juste un petit problème avec les genres sur le profil. Féminin c’est ce symbole ♀ et l’autre c’est masculin. Actuellement c’est l’inverse.
Code du règlement: Validé par Hayao

avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 25/09/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Dim 25 Sep - 13:24
Bienvenuue !
Même si je te le redis, je trouve ton interprétation des feu-follets génial !
Dépêches toi de me remplir cette fiche, je veux en savoir plus sur toi ♥ Si tu as une quelconque question, n'hésites pas poulette.
avatar
Messages : 203
Date d'inscription : 19/09/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/100  (0/100)
C.G:
0/100  (0/100)
Humanité:
0/100  (0/100)
Lun 26 Sep - 11:28
Merci Ophé :lovu:


J'ai terminé ma fiche.
J'espère que cela ira. Si y a la moindre chose à changer je le ferais.
J'ai aussi posté mon Rp test. blblblb

Nisous sur vos joues ♥
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 25/09/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/0  (0/0)
C.G:
100/100  (100/100)
Humanité:
100/100  (100/100)
Lun 26 Sep - 13:33
Lucie Olympe Morel
professeur :: la tour

Code: Ok !
Test RP: Ok !

J'ai adoré lire ta fiche, je trouve ta façon d'écrire tellement fluide et agréable. C'est comme lire un bon livre à côté d'un feu, sauf qu'on est devant notre pc. (:rire:) Niveau orthographe, je n'ai pas grand chose à redire sauf peut-être pour les participes passés, mais ce n'est vraiment pas grand chose. (Tu ajoutes parfois des s ou des t, lorsqu'il n'y en a pas. Le truc, c'est de mettre le participe passé au féminin pour voir si cela se dit (accueillis = acceuillise (?!)))

Je laisse dont notre chewing-gum préféré te valider :

Enfin validé Lucie ? Il était temps, j'ai presque failli attendre. Tu peux maintenant te promener librement dans l'académie et rencontrer les autres professeurs. Je te conseille de recenser ton avatar si ce n'est pas déjà fait. Vérifies tes textos , tu recevras bientôt bientôt ta chambre  
avec les RP disponibles. Un conseil, même un idiot comme toi pourrait comprendre ça, non ? Ne t'amuses pas à faire l'idiot et surtout, mêles toi au groupe...



"I'm so fighting for peace"

Tom la colle qui m'avoue son amour:
 
avatar
Messages : 203
Date d'inscription : 19/09/2016


Carnet de Bord
Pouvoirs:
0/100  (0/100)
C.G:
0/100  (0/100)
Humanité:
0/100  (0/100)

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lidia Faith Columbus - J'suis le genre de personne qui va s'enfermer dans la salle de bain, qui va pleurer toutes les larmes de son corps, et en ressortir comme si rien n'était.
» [EVENT] Salle du trône - Groupe 3
» Dans la salle de détente.
» [RP] La salle de classe
» Salle de sport [topic général]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: