InsomniaRich Harassementtokyo ghoul higanbanaOjisatsu
New Life.comQuatar Projectnom dupartonom duparto

De tout pour faire un monde [ft Kei]
Mar 18 Sep - 14:20
Parfois, on se moque de savoir où on se trouve, comment on est arrivé là où pourquoi on y est. L'important est ailleurs. L'important, c'est cette personne qui s'approche. Tu ne peux pas voir son visage, tu as l'impression qu'il s'agit simplement d'une ombre qui te veux du mal. Pourtant, tu n'as pas peur, comme si une sérénité surnaturelle t'avais envahi et tu observes en spectatrice la scène dont tu fais pourtant partie. En plus de l'ombre, il y a cet autre homme, un visage que tu peux détailler aisément, un être au regard améthyste et aux cheveux violacés.
Soudain, tout part en vrille.
Tout est si rapide, tu ne parviens qu'à capter quelques images de l'action : les lames fendent l'air, les éclairs illuminent la scène et des explosions retentissent. Désormais, tu sens ton cœur s'emballer et la peur ronger ton âme. Tu veux courir mais as-tu seulement des jambes ? Tu es là sans être là. Tu vois et tu ressens mais tu ne fais pas partie de ce monde, tu y as simplement été invité mais désormais, ta présence n'est plus requise. Alors, suffocante et paniquée, tu ouvres les yeux sur ce monde qui a toujours été tien.

La lune filtre à travers la fenêtre, éclairant faiblement ton visage. Instinctivement, tes yeux se portent sur cet astre que tu connais tant et tes mains tremblantes s’apaisent. Tu sais que ce n'était pas juste un rêve, c'était bien plus que cela. Mais ce qui te troubles, c'est que tu as déjà vu cet homme dont tu as rêvé.

* * *

Tu aurais sans doute rapidement oublié ce rêve s'il n'y avait eu cette rencontre fortuite qui se produisit dans un lieu des moins communs. Depuis que tu as découvert l'accès au toit de l'académie, tu aimes y passer ton temps libre. La vue, le vent, les bruits de la nature... Tout cela te rappelle ta maison, ton phare que tu as dû quitter. À quoi ressemble-t-il aujourd'hui ? Les inconnus sont-ils revenus pour la saccager ? Des gens déposent-ils toujours quelques biscuits devant la porte pour le fantôme qui vit là ? Tu espères pouvoir un jour y retourner, et au fond, tu sais que tu reviendras. La vie est faite ainsi, c'est un voyage qui nous ramène toujours à notre point de départ pour nous faire prendre conscience des changements qui ont eu lieu en nous.

Quand tu passes la tête par la trappe afin de jeter un œil à l'extérieur, tu constate avec une certaine contrariété qu'un autre a eu la même idée que toi. Tu hésites un instant à faire demi tour et regagner ta chambre pour la soirée, mais la curiosité te pousse à t'approcher du jeune homme assis quelques mètres plus loin. Il a l'air gentil, il a l'air de ne pas vouloir être seul. C'est drôle de penser ça dans un lieu comme celui-ci. D'habitude, les gens y viennent pour réfléchir et s'éloigner des autres. Toi, tu ne comprends pas ça. Tu as été seule toute ta vie et ça ne t'a jamais dérangé. Alors, quand quelqu'un vient te parler, tu es la plus heureuse des Lunalet. Au cours de ta première semaine, tu as croisé plus de personnes que sur ces quatre-vingt dernières années, et tu ne compte pas t'arrêter là.

Tu escalades les dernières marches de l'escalier et t'approches de l'inconnu.

- Bonjour.

Ton regard se fixe sur ses cheveux : mauves, tout comme ses yeux.

- J'aime bien tes cheveux.

Tu lui souris. Tu essaies toujours de sourire quand tu parle à quelqu'un. Tu trouves que les gens ne sourient pas assez, alors tu le fais à leur place. En plus de cela, tu es vraiment contente de trouver quelqu'un à qui parler. Sans rien ajouter d'autre, tu t'assois à côté du jeune homme et replies tes jambes vers toi, observant toujours l'inconnu. Tu viens à peine de le rencontrer mais tu l'aimes bien, peut-être parce que tu as rêvé de lui il n'y a pas si longtemps...
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 10/09/2018
Race : Lunalet
Feat : OC par リウイチ

Galatea
1ière Année
Mar 18 Sep - 21:01
Impossible de dormir cette nuit, je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive pas à trouver le sommeil, contrairement à ma colocataire, je décide donc de rapidement m'habiller, prendre ma pâte et mes outils puis de m'éclipser sur le toit, encore une nuit que je vais passer hors de mon lit.

La nuit est claire, pas un nuage à l'horizon et le toit du bâtiment se retrouve donc baigner dans la lumière de la pleine lune, la nuit est encore chaude pour la saison, rendant la température ainsi que la petite brise vraiment agréable. Cela fait bien trop longtemps que je ne me suis pas posé, il faut dire qu'ici je n'arrive pas à baisser ma garde, après tout il n'est qu'une question de temps pour que ces assassins ne trouvent cet endroit et le problème c'est que je ne connais pas leurs visages contrairement à eux qui me connaissent. Je ne sais pas si je fais bien de rester ici en vrais, certes c'est le meilleur endroit pour devenir plus puissant et retrouver mes frères, mais aussi ma simple présence met tout le monde en danger.

Putain voilà que je repars dans le pessimisme, non, il faut que j'arrive à me détendre, à trouver quelqu'un sur qui je peux compter, je ne sais pas comment les gens ici réagirons s'ils venaient à apprendre que je suis un prince, enfin pour le moment ils n'ont aucune raison de le savoir.

Bon, je dois vraiment me vider la tête, penser à autre chose sinon je vais vraiment devenir dingue ou parano avec ces histoires, puis, je sais qu'un jour ils arriveront ici, j'ai juste à vous attendre mes frères, que cela prenne un mois ou 200 ans on se reverra, on se l'est promis, personnellement reprendre notre royaume je m'en fiche un peu, ce serait mieux, mais ce n'est pas le plus important, tout ce que je veux c'est que l'on soit tous ensemble.

Cette solitude est pesante en vrais, pour contrer cette dernière je sors ma pâte a modeler, mes outils et me lance dans la conception de petites statuettes, mine de rien la sculpture sur pâte a modeler n'est pas aussi simple qu'elle en a l'air, un peu trop de pression avec les doigts et je risque de déformer mon travail ou d'imprimer mes empreintes digitales dessus, enfin ça va, ce genre d'erreurs je peux facilement les rattraper avec mes pouvoirs.

Perdu dans mes pensées et absorber par mon travail je ne me rends pas compte de la présence approchant à côté de moi, le fait d'entendre sa voix me fait sortir de ma concentration et sursauter de surprise et prendre le petit cutter qui se trouve dans mes outils précipitamment pour être prêt en cas de besoin .

-J'aime bien tes cheveux.

Je me retourne, encore surpris et vois la personne, c'est une jeune fille, rien que d'ici je peux dire qu'elle est petite et frêle, le premier truc que je remarque au-delà de son sourire sont ses cheveux, totalement blancs, bon, pour la détente on repassera, ma réaction face à cette simple fille a bien montrée que je suis à fleur de peau, je repose donc mon cutter avant de lui rendre ploiement son sourire, rien qu'à la voir je sens qu'elle n'est pas une menace pour moi.

Merci, les tiens aussi sont sympa. Enfin, tu fais quoi ici ? Je ne t'ai jamais vue, tu t'es perdue ?

Je repousse donc mes affaires sur le côté afin de m'installer plus confortablement. Mais qu'est ce qu'il lui prend de venir parler et s'installer comme ça vers un parfait inconnu, soit elle est suffisamment innocente et naïve pour croire que tout le monde est gentil soit elle n'est pas ce qu'elle prétend être et cache quelque chose que je ne risque pas d'apprécier.
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/06/2018
Race : Aerian
Feat : Atsushi Murasakibara

Kei Matsuda
3ième Année
Mer 19 Sep - 12:33
Tu ris faiblement au compliment du jeune homme. C'est vrai que t'es cheveux sont originaux, même si tu as vu plusieurs élèves de l'académie avec une tignasse blanche comme la tienne. Maman t'as un jour raconté que quand les gens deviennent vieux, leurs cheveux deviennent blancs mais pour toi, c'est différent. "Tu as les cheveux de ton père" disait-elle souvent, "son regard aussi". Tu n'as jamais vu ton père que dans le ciel, comme cette nuit où il éclaire les cieux de toute sa lumière. Tu ne réponds pas tout de suite à la question du garçon, tu prends le temps d'observer la lune avec un regard complice, comme si tu partageais un secret avec elle.

- Oh non non, je ne suis pas perdue. Je ne dors pas beaucoup la nuit et je ne voulais pas réveiller Owein, alors je viens ici pour regarder la lune et les étoiles.

Tu te sens toujours en sécurité quand tu te trouves sous la voûte céleste, elle a un effet apaisant que tu n'as pas connu depuis des années. Depuis que tu as découvert l'accès au toit du bâtiment, tu t'y rends de temps à autres, les nuits où tu ne trouves pas le sommeil. Ton colocataire, Owein, à l'image de la plupart des résidents, préfère dormir la nuit. Tu ne veux pas le déranger, alors tu emportes pinceaux et crayons ici pour te vider la tête sans embêter qui que ce soit. Tu tournes à nouveau ton regard vers le jeune homme et lui sourit fièrement :

- Je suis arrivée il y a quelques jours. Je m'y perds toujours un peu ici mais un professeur m'a dit que j'allais m'habituer.

Instinctivement, ton regard se porte vers la paume de ta main maculée d'encre. Le matin, tu as pris le temps d'y dessiner un plan de l'établissement à l'aide de feutres, avec des flèches et des couleurs différentes en fonction de tes cours. Ça a bien fonctionné, tu devrais réessayer la prochaine fois ! Tu montres ta main à ton interlocuteur, lui adressant un regard malicieux. Tu as trouvé ça très malin quand tu l'as dessiné, même si certaines personnes t'ont regardé bizarrement. Sur le coup, tu t'es simplement dit qu'elles avaient été moins malignes que toi et tu les as ignorées. Alors que tu observes l'inconnu, tes yeux se posent sur l'ébauche de sculpture qu'il tient en main. Tes yeux s'illuminent d'un éclat nouveau alors que tu te penches pour mieux voir.

- C'est toi qui l'a fait ?

Le ton calme et serein que tu utilisais jusque là a laissé la place à une certaine excitation. Tu te tournes entièrement vers le jeune homme et le regarde avec une certaine admiration la petite statuette. Ta mère t'as toujours dit que tu étais une artiste, et tu l'es. Tout ce qui touche à l'art, tu le maîtrises : peinture, écriture, gravure, dessin, théâtre, danse, chant... autant de domaines dans lesquels tu excelles. Mais étrangement, tu n'as jamais tenté la sculpture. Non pas que ça ne t'intéresse pas, au contraire. Tu n'as simplement jamais vraiment eu l'occasion de t'y exercer. Alors, découvrir quelqu'un capable de maîtriser cette technique, cela t'impressionnait énormément.
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 10/09/2018
Race : Lunalet
Feat : OC par リウイチ

Galatea
1ière Année
Mer 26 Sep - 19:22
- Oh non non, je ne suis pas perdue. Je ne dors pas beaucoup la nuit et je ne voulais pas réveiller Owein, alors je viens ici pour regarder la lune et les étoiles. Je suis arrivée il y a quelques jours. Je m'y perds toujours un peu ici mais un professeur m'a dit que j'allais m'habituer.

Bon, au moins je ne suis pas le seul qui dort rarement, c'est toujours ça de pris si jamais je m'ennuie, Mais en effet, elle est bien nouvelle, chose qui peut expliquer pourquoi je ne l'avais jamais remarquée. C'est alors qu'elle me tends la main pour me montrer quelque chose, je vois en effet quelque chose, en regardant bien je remarque finalement qu'il s'agit d'un plan de l'établissement, c'est pas la meilleure technique pour se retrouver, mais disons que c'est toujours ça, même si du coup ça lui donne un air encore plus enfantin.

D'un coup quelque chose a changé dans son regard quand elle se pencha au-dessus de moi pour regarder mon début de sculpture, mais, la chose m'ayant le plus surpris est le changement dans sa voix, passant de calme, reposante même a sur-excitée.

- C'est toi qui l'a fait ?

J'avoue, je suis surpris que quelqu'un s'intéresse a cela, d'autant plus que je les détruits toujours peu de temps après les avoir fait vu que je n'ai pas l'intention de les collectionner.

Oui, enfin c'est pas grand chose, je l'ai fait juste pour passer le temps et m'occuper un peu les mains.

Son intérêt pour une création aussi banale me laisse perplexe, se pourrait-il qu'ici des gens s'y intéressent ? Pour moi c'était juste un moyen pour m'entraîner à maîtriser mon pouvoir.

Cette fille, bien qu'étrange est plutôt... Apaisante, malgré la surprise due à son arrivée je ne sens pas le moindre besoin de me tenir prêt a tout, surement dû à son innocence flagrante.

Mais si ça t'intéresse je peux essayer de te montrer ce que je sais faire.
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 07/06/2018
Race : Aerian
Feat : Atsushi Murasakibara

Kei Matsuda
3ième Année
Dim 7 Oct - 9:32
- Oui, enfin c'est pas grand chose, je l'ai fait juste pour passer le temps et m'occuper un peu les mains.

Tu ne comprends pas comment cette petite oeuvre d'art peut être "pas grand chose". Chaque gribouillis possède son charme et cette petite sculpture ne faisait pas exception à la règle, d'autant plus que tu la trouves vraiment magnifique. Elle n'est pas terminée, c'est un fait, mais tu peux presque sentir la passion avec laquelle elle venait d'être faite, les souvenirs qu'elle enferme tout en admirant la précision de l'exécution. Comme tu aimerais la voir à la lumière du jour, ou simplement la tenir en main pour pouvoir la tourner et retourner dans tous les sens. Tu ne savais même pas qu'on pouvait sculpter uniquement pour "s'occuper les mains" et ça renforce encore davantage ton admiration pour le jeune homme. Si tu devais confectionner un tel objet, cela te prendrait des heures de concentration. Et lui, il n'en a même pas besoin ! Waw, il est vraiment doué.

- Mais si ça t'intéresse je peux essayer de te montrer ce que je sais faire.

Les yeux écarquillés, tu regardes ton interlocuteur comme s'il venait de te donner le secret de l'immortalité. Tu hoches lentement la tête et te recules, comme sous le choc. Est-ce qu'il peut lire dans les pensées ? Tu as cru comprendre que certaines personnes peuvent faire ça, deviner ce que tu penses sans avoir besoin de le formuler à voix haute. Tu penses très fort "oui" quelques instants, juste pour voir la réaction du jeune homme, mais ton expérience ne semble pas concluante. De toute manière, c'est plus poli de le dire à voix haute.

Oui, j'aimerais beaucoup !

Ta voix est redevenue calme et posée, laissant tout de même transparaître la joie que te procure une telle proposition. Tu te mets en tailleur pour être plus confortable et te tourne vers le garçon aux cheveux mauves, attentive à ses moindres mouvements. Ton sourire et tes yeux pétillants d'excitation le remercient silencieusement pour une telle proposition.
Tu ne sais rien de lui mais tu l'aimes déjà beaucoup. Tu n'as pas encore eu le temps de sympathiser avec beaucoup de personnes ici, peut-être parce que tu as du mal à attraper le "rythme scolaire". Après tout, vivre le jour n'est pas dans tes habitudes. Maman t'a toujours dit que les gens de l'extérieur sont méchants et se moqueraient de toi si un jour tu sortais. Tu ne comprends pas pourquoi elle a dit ça. Les enfants qui ont envahi ton phare ne sont pas gentils mais ici, tu as l'impression que les gens sont... différents. Et le garçon au cheveux mauves, il est différent des gens différents, peut-être parce qu'il sait faire de la sculpture.



[Hors RP: désolée du temps de réponse, j'ai eu une semaine chargée ><"]
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 10/09/2018
Race : Lunalet
Feat : OC par リウイチ

Galatea
1ière Année

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» « Tout passe en ce monde, sauf le café dans les mauvais filtres.» .free.
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» cherche personne pour faire évoluer mon machopeur
» [Jour I] Pour faire partie du « petit noyau », du « petit groupe », du « petit clan » des Verdurin ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: